Haiti – Prévision climatique saisonnière valable pour la période Nov-Déc-Janv 2022-2023

Contexte climatique globale

Dans le bassin Pacifique, des conditions de l’épisode la « Niňa » se sont toujours maintenues. De ce fait, il est toujours d’actualité. Il s’est un peu renforcé (– 0,9 °C, au lieu de – 0,8 °C le mois dernier). L’ENSO (oscillation El Niño) devrait conserver cette tendance jusqu’à la fin de l’année, avec un retour à la neutralité au début de l’année 2023. Ainsi, la probabilité que l’épisode La Niña se poursuive pendant la période de novembre à janvier est dans la fourchette de 86 %, selon la NOAA – Centre de Prévision du climat (CPC- Climate Prediction Center).

Dans l’océan Atlantique, comme le mois dernier, conserve le même scenario, les eaux équatoriales sont encore légèrement plus chaudes que d’ordinaire et les eaux marinant les Antilles resteraient conformes en température aux normales saisonnières. Les modèles de prévision sont en accord (Ils maintiennent l’évènement de la Niňa). De plus, les conséquences du phénomène « la Niňa » se traduit par une activité convective marquée au niveau de l’équateur.

On notera en altitude la présence de conditions favorables sur le pacifique Nord et le continent Nord-américain qui répercutent plus directement l’influence de la Niňa vers les caraïbes.

Impacts attendus sur les caraïbes

  • La transition entre la saison humide et la saison sèche devrait se caractériser par de fréquents jours de pluie. De plus, une forte activité cyclonique tropicale peut encore se développer jusqu’à la fin de l’année, en particulier sur la mer des Caraïbes.
  • Le réchauffement des températures de surface océanique (TSO) dans et autour des Caraïbes tend à contribuer à des températures de l’air plus élevées avec une humidité supérieure à la moyenne.
  • L’épisode de la Niňa fait pencher la balance vers plus de précipitations durant les mois à venir (Novembre-Décembre-Janvier, NDJ).

Prévision saisonnière de pluie –Tendance (Novembre-Décembre-Janvier 2022-23)

Les résultats des prévisions climatiques saisonnières des pluies font l’objet d’un consensus autour des produits des modèles de prévision, des observations sur l’état des océans et des connaissances actuelles sur le climat de la région. Cette prévision est une appréciation qualitative des quantités de pluies cumulées attendues au cours des mois de Novembre-Décembre- Janvier (NDJ).  En effet, selon les perspectives climatiques de la CariCOF, des totaux de précipitations devraient être légèrement plus arrosé que d’habitude dans la majeure partie des Antilles.

Quant à Haïti, la prévision devrait être présentée ainsi :

  • 40 % de probabilité que la quantité de pluie soit supérieure à la normale ;
  • 35 % de probabilité que la quantité de pluie soit la même que la normale ;
  • 25 % de probabilité que la quantité de pluie soit inférieure à la normale.

NB : Les perspectives de précipitations et de températures sont publiées sous la forme d’une carte, qui montre les régions où les précipitations, les températures prévues ont les mêmes probabilités d’être :

  • Supérieur à la normale (A) – dans le tiers le plus humide / le plus chaud de l’enregistrement historique,
  • proche de la normale (N) – dans le tiers moyen de l’historique, c’est-à-dire dans une fourchette appelée “habituelle”,
  • Inférieure à la normale (B) – dans le tiers le plus sec / le plus froid de l’historique.

Les températures nocturnes (min) et diurnes (max) pour le trimestre de Novembre à janvier devraient être proche de la normale ou légèrement inférieure à la normale dans de nombreuses zones antillaises dont Haïti. Ainsi, sur le territoire haïtien le stress thermique devrait être diminuer avec possibilité que certaines zones pourraient être un peu plus fraîches que d’habitude.

Téléchargez ici

Haïti a déjà vécu plusieurs vagues de tsunami au cours des 190 dernières années

Pour vous donner une petite piqûre de rappel, un tsunami est une série de vagues qui sort au fond de l’océan pour envahir la terre ferme.

Il y a plusieurs causes qui peuvent déclencher un tsunami :

  • Un séisme sous-marin de magnitude minimale 6.5 et de profondeur maximale 50 km ;
  • Un volcan sous-marin ;
  • Une météorite qui tombe dans la mer.

Toutes ces situations peuvent provoquer des vagues de tsunamis.

La région caribéenne a déjà subi plusieurs vagues de tsunami, soit au moins 75 au cours des 500 dernières années avec un bilan de plus de 3.000 morts.

Pour sa part, Haïti a déjà subi plusieurs vagues de tsunami. Par exemple, le tsunami qui a tué 300 personnes dans le nord faisait suite au tremblement de terre du 7 mai 1842. Suite au tremblement de terre du 12 Janvier 2010, un tsunami a été déclaré dans l’ouest notamment à Leogane et a fait 7 morts. (Source : SEMANAH, UNESCO)

Haïti est un pays où tous ces 10 départements, sauf le centre, sont exposés au risque tsunami car il y a au moins une ville de ces départements qui s’expose à la mer. En plus, ce pays est traversé par la grande faille maritime septentrionale, notamment au niveau des départements du Nord’Est, du Nord et du Nord’Ouest. Cela augmente le niveau de matérialisation de cette menace.

Parmi toutes les villes côtières d’Haïti, il y a seulement Fort-Liberté dans le département du Nord’Est, qui est une ville prête au tsunami. Cette reconnaissance n’est pas donnée gratuitement. Il y a un ensemble d’indicateurs et des procédures à respecter pour être reconnu comme une ville prête au tsunami.

Fort-Liberté est une ville côtière située au Nord-Est de l’île d’Haïti et qui compte environ 20 000 habitants. Cette ville a été sévèrement touchée par le tsunami de 1842 mentionné plus haut. C’est une très bonne stratégie de renforcer la capacité de préparation de cette ville par cette initiative qui a pour but de la rendre prête au tsunami (Tsunami ready community).

L’exposition d’Haïti face au risque de tsunami est naturelle car c’est un pays situé au bord de la mer avec plus de 1700 km de côte. Par conséquent, ce pays est déjà une victime de tsunami, il pourra encore affecter si toutes les conditions sont réunies.

Au final, l’AGERCA invite les entreprises, les Organisations de la Société Civile (OSC) et toute la population de manière générale, à agir de manière responsable en respectant les consignes de sécurité pour faire face au tsunami. De son côté, l’AGERCA va continuer à sensibiliser la population haïtienne par rapport à ce grand danger auquel le pays est exposé.

Rappel des consignes de sécurité face au tsunami ici

La diaspora haïtienne a réalisé son premier SIMEX hydrométéorologique

ONE DIASPORA, un consortium d’organisations de la diaspora haïtienne a mené un exercice de simulation hydrométéorologique le 29 octobre à Washington DC, aux États-Unis, afin de tester la procédure de coordination d’urgence de la diaspora haïtienne en Haïti. L’activité a été menée en collaboration avec les partenaires suivants : Direction Générale de la Protection Civile (DGPC), Alliance pour la Gestion des Risques et la Continuité des Activités (AGERCA), Organisation Internationale de la Migration (OIM), Programme Alimentaire Mondial (PAM), Haiti Renewal Alliance (HRA), Gaskov Clerge Foundation (GCF), Mantènwa, Haitian American Nurses Association (HANA), Mandodo Foundation, JAYJ Foundation.

L’AGERCA a participé directement à cette activité. En tant que représentant de la société civile dans le Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD), elle est donc le point focal de la diaspora haïtienne dans le domaine de la gestion des risques et de la coordination humanitaire en Haïti.

En temps de crise, l’AGERCA assure avec l’appui de la DGPC, la coordination de l’aide sur le terrain au coté des organisations locales pour le compte de la diaspora haïtienne. Le premier processus de coordination a été ainsi experimenté après le tremblement de terre du 14 août 2021 entre l’AGERCA, la DGPC et la diaspora haïtienne.

Dans cette perspective, l’AGERCA poursuit son travail avec la diaspora haïtienne dans la réponse humanitaire et la prévention des risques auxquels le pays est exposé. Elle appelle donc à la mobilisation de tous les acteurs pour une meilleure assistance humanitaire en Haïti, incluant les couches externes et internes du pays.

Message pour la Journée mondiale de la Réduction des Risques de Catastrophe

Port-au-Prince, 13 octobre 2022 : Message de la Direction Générale de la Protection Civile à l’occasion de la Journée mondiale de la Réduction des Risques de Catastrophe

En 1989, l’Assemblée des Nations-Unies a désigné le 13 octobre comme la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe afin de promouvoir une culture mondiale incluant la prévention, l’atténuation et la préparation. Depuis, pour informer le public sur la gestion des risques de catastrophe et mettre en évidence les progrès réalisés dans la réduction des risques et des pertes de vies, de moyens de subsistance et de santé dans le monde, un thème a été retenu par les partenaires travaillant dans ce domaine.

Pour 2022, le thème choisi est : ” accroître de manière significative la disponibilité et l’accès des populations aux systèmes d’alerte précoce multirisques et aux informations et évaluations des risques de catastrophes d’ici 2030 ″.  Ce dernier est plutôt tiré de l’objectif (G) intitulé : ” améliorer sensiblement l’accès des populations aux systèmes d’alerte précoce multirisques et aux informations et évaluations des risques de catastrophes d’ici 2030 “.

En ce qui concerne Haïti, le Système National de gestion des risques de désastres (SNGRD), malgré les multiples contraintes, n’est pas insensible à cette journée. D’ailleurs, trois (3)  des quatre axes stratégiques du Plan National de Gestion des Risques de désastres (PNGRD), qui est le document de référence par excellence du système, sont essentiellement axés sur la prévention.  

Haiti étant un pays à haut risque de catastrophe, le thème de cette année “alerte précoce” nous concerne directement. En effet, face aux multiples risques auxquels le pays est exposé, nous devons être en mesure d’encourager les personnes et les communautés vulnérables à agir de manière appropriée et en temps utile afin de réduire les risques de traumatismes, de décès et de dommages matériels et environnementaux. Dans cette optique, la direction générale de la Protection civile, en collaboration avec l’UHM, le SEMANAH, la CNIGS, la CNSA et la Banque mondiale, dans le cadre du Projet de gestion des risques et de résilience aux aléas climatiques (PGRAC), est sur le point de lancer le service d’alerte précoce multi-aléas (SAPMAH), Il s’agit d’un service national d’alerte précoce et de communication pour les événements hydro-climatiques, grâce auquel nous espérons que d’ici 2030, comme le préconise le cadre d’action de Sendai, nous réussirons à améliorer considérablement l’accès des populations aux systèmes d’alerte précoce multi-aléas et aux informations sur les risques de catastrophes et leur évaluation.

Ce service fera partie de l’arsenal du SNGRD pour faciliter une large connaissance des communautés des dangers et des vulnérabilités, étroitement liée à la capacité de préparation et de réponse et permettre la circulation des informations vitales et utiles en situation d’urgence.

La DGPC reste mobilisée dans les bons moments comme dans les périodes difficiles pour continuer a accompagner la population et tacher d’améliorer le cadre de la GRD en Haïti afin d’atteindre les objectifs fixés pour 2030.

Bulletin spécial pour lever la vigilance jaune émise sur le pays (Ouragan Fiona)

Description :

  • L’OURAGAN majeur FIONA
  • Localisation : Latitude 22.0N/Longitude 71.4W
  • Soit à environ 65 km au NNW des îles Turks et Caïques ;
  • Vent max : 185 Km/h ;
  • Déplacement : Nord- Nord-Ouest à 15 km/h ;
  • Pression Minimale : 961 Hpa.

Observations sur Haïti
Temps nuageux et parfois pluvieux, notamment sur le Nord-ouest, le Nord, le Nord-est, le Centre, l’Artibonite, le Sud-est et de l’Ouest.

Prévision sur Haïti par rapport à FIONA
A 11h AM, le centre de l’ouragan « FIONA » se trouve à environ 65 km NNO des îles Turks and caicos soit à plus de 240 KM au Nord du Cap-Haïtien. Selon les prévisions de trajectoires la puissante perturbation devrait continuer sa route au niveau l’Atlantique Nord . Même si indirectememt quelques cellules convectives en provenance de sa queue pourraient toujours occasionner des averses moderées parfois fortes à la mi journée et en soirée d’aujourd’hui ,notamment sur les régions Nord, Sud, sud’ est, l’Ouest et la Grand’Anses du pays, FIONA ne représente aucune menace directe pour la République d’Haiti.

En conséquence, le Centre de Prévision Météorologique (CPM) de l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres annonce la levée du niveau de vigilance jaune émis sur le pays et du même coup la suspension des bulletins de vigilance.

Les interdictions émises pour les opérations de cabotage sur les régions côtières Nord-ouest, Nord et Nord-est sont aussi levées, mais les voiliers œuvrant au niveau de ces régions côtières doivent rester dans les périmètres côtiers sans s’aventurer au large.

Toutefois, il est demandé à la population des zones à risques d’inondations, d’éboulements et de glissements de terrain de rester vigilante et de respecter les consignes de sécurité habituelles.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité.

Bulletin spécial de Cyclone tropical #4 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.7N/Longitude 64.6W
  • Soit à environ 255 km au Sud-est de Porto Rico ;
  • Vent max : 95 Km/h
  • Déplacement : Ouest – Nord- Ouest à 15 km/h
  • Pression Minimale : 1002 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont modérés sur le pays.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA
A 5h PM, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 255km au Sud’Est de Porto-Rico . Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser le Porto-rico durant les procians jours et de côtoyer les parties Sud ou Est de la République Dominicaine. Un avis d’Ouragan est dejà en vigueur pour ces deux pays.

Selon les dernieres observations et mesures les vents maximum sont de 95 km/h avec un renforcement du vent et les analyses montrent que le système pourrait évoluer en ouragan en s’approchant de porto-rico et de la République Dominicaine.

Au cours de son passage prévu au Sud ou à l’est de la République Dominicaine, les cellules convectives associées aux bandes périphériques de cette perturbation risquent de générer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses allant de 70 à 100 millimètres de pluies sur Haiti et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord à l’arrivée de FIONA. A noter que le centre de la tempète risque d’écarter la République d’Haiti selon cette nouvelle trajectoire Ouest – Nord- Ouest empruntée .

Trajectoire du passage de la tempête tropicale FIONA

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce samedi 17 Septembre 2022 à 6h00 PM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et de grosses mers durant le passage de ce système de lundi à mardi dans la région.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #3 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.1N/Longitude 63.4W
  • Soit à environ 230 km au Sud-est de Sainte-Croix ;
  • Vent max : 95 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 20 km/h
  • Pression Minimale : 1000 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés à l’échelle du territoire national.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA

A 8h AM, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 205 à l’Ouest de la Guadeloupe et à 215 km au Sud-est de Sainte-Croix ce matin. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser le sud des Iles Vierges au cours des prochaines heures, puis continue son déplacement vers Porto-rico en soirée d’aujourd’hui à demain et de côtoyer les parties Sud ou Est de la République Dominicaine dimanche soir et lundi.

Selon les dernieres observations et mesures les vents maximum sont de 95 km/h avec un renforcement du vent et les analyses montrent que le système pourrait évoluer en ouragan en s’approchant de porto-rico et de la République Dominicaine.

Au cours de son passage prévu sur le Sud ou l’est de la République Dominicaine, les cellules convectives associées à la bande périphérique de cette perturbation risquent de générer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses allant de 70 à 100 millimètres de pluies sur Haiti et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord à l’arrivée de FIONA. A noter que le centre de la tempète risque d’écarter la République d’Haiti en remontant vers le Nord-est.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce samedi 17 Septembre 2022 à 8h00 AM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et de grosses durant le passage de ce système de lundi à mardi.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #2 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.4N/Longitude 61.1W
  • Soit à environs 35 km Est-Nord-est de la Guadeloupe & 420 Km à l’Est-Sud-est de Sainte-Croix ;
  • Vent max : 85 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 24 km/h
  • Pression Minimale : 1004 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés à l’échelle du territoire national.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA

A 5h pm, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 35 km à l’Est-Nord-est de la Guadeloupe et à 420 km à l’Est-Sud-est de Sainte-Croix cet apres-midi. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser les Iles sous le vent au cours des prochaines heures, puis continue son passage au sud des Iles Vierges et de Porto-rico de samedi à dimanche. En outre, ce système devrait traverser la République Dominicaine dimanche soir

Pendant son passage prévu sur la partie orientale de l’Ile d’Haiti, les cellules convectives associées à cette perturbation risquent de provoquer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord du pays pendant le passage de FIONA. A noter que le centre de la tempète peut risque d’écarter la République d’Haiti en remontant vers le Nord-est.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce vendredi 16 Septembre 2022 à 6h00 PM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies et de forts vents durant le passage de ce système au nord de l’Ile dès dimancehe soir à lundi.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #1 (Vigilance Jaune)

Description : Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 15.7N/Longitude 58.1W
  • Soit à environs 425 Km à l’Est-Sud-est des petites Antilles ;
  • Vent max : 85 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 24 km/h
  • Pression Minimale : 1004 Hpa
Observations sur Haïti Temps peu nuageux sur le pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés sur tout le territoire national. Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA Le Centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 425 km à l’Est des petites Antilles ce matin. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu  de traverser l’arc Antillais en soirée d’aujourd’hui, puis  entamera sa traversée sur le sud des Iles Vierges ce samedi et  ensuite poursuivra sa route sur le Nord-est de l’Hispaniola en soirée et au cours de la nuit du lundi à mardi. Pendant sa traversée attendue sur la partie orientale de l’Ile d’Haiti, des cellules convectives associées à ce système risquent de provoquer des rafales de vents soutenues, spontanées, des averses orageuses pouvant cumulées 100 à 200  millimètres de pluies par endroits sur les hauteurs et jusqu’à 380 millimètres au niveau des plaines des régions Nord de l’ile d’Haiti. A noter que des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord du pays pendant le passage de cette perturbation. En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres annonce  ce vendredi 16 Septembre 2022 à 6h00 AM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies et de forts vents durant le passage du centre de ce système sur le  nord du pays en soirée et au cours de la nuit de lundi à mardi. Le SPGRD de concert avec l’UHM et la DGPC demande également à la population Haïtienne  de  faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Bulletin sismique pour la période allant du 1er au 31 Juillet 2022

Selon les observations faites à partir des réseaux locaux (Ayiti-seismes et UTS) et régionaux (Cuba, Jamaïque et République Dominicaine), l’activité sismique en Haïti pour la période allant du 1er au 31 juillet 2022 est marquée par la survenue de 138 séismes de magnitudes comprises entre 1,3 et 5,2 (voir figure 1 ci-dessous). Par rapport au mois de juin 2022 durant lequel 113 séismes ont été observés, le mois de juillet a donc enregistré 25 séismes de plus, soit une augmentation de 22,12% environ.

Parmi les séismes notés, un seul, de magnitude 5,2 a été ressenti par la population. L’épicentre de ce dernier est localisé en mer, au Nord de Fort-Liberté dans le département du Nord-Est, au droit de la frontière haitiano-dominicaine. Il est à noter que 89,9% des séismes enregistrés, soit 124, ont une magnitude inférieure ou égale à 3 (Figure 1a) et 60,1%, soit 83, ont une profondeur inférieure ou égale à 10 km (Figure 1b). De plus, 60 séismes, soit 43,5%, sont survenus en mer; ce qui laisse supposer un risque de tsunami si toutes les conditions avaient été réunies (magnitude minimum de 6,5 et profondeur maximum de 50 km, faille en mer, etc.).

Figure 1. Cartes des épicentres des séismes enregistrés au cours du mois de juillet 2022. a) Le diamètre est proportionnel à la magnitude; b) La taille des cercles fournit une indication de la profondeur de ces séismes. Les traits rouges correspondent au tracé de failles majeures connues. FNH = Faille Nord Hispaniola; FS = Faille septentrionale; FEPG = Faille Enriquillo Plantain Garden; FM = Faille des Matheux.

Tel qu’indiqué dans la figure 2 ci-dessous, 84% de ces séismes, soit 116 ont été localisés dans les 3 départements affectés par le séisme du 14 août 2021, avec 15 dans le Sud, 34 dans les Nippes et 67 dans la Grand’Anse. Durant le mois de juillet 2022, le département de la Grand’Anse a donc été le plus secoué.

Figure 2. Courbes évolutives des séismes enregistrés dans les Nippes, la Grand’Anse et le Sud du 14 août 2021 au 31 juillet 2022.

Du 14 août 2021 au 31 juillet 2022 (11 mois 16 jours), les trois départements les plus touchés par le séisme du 14 août 2021, continuent donc de subir les conséquences de ce séisme majeur (Figure 2). En effet, les Nippes ont enregistré durant cette période 1116 séismes, la Grand’Anse en a connu 930 et le Sud 359, soit un total de 2305 séismes. Il faut toutefois noter qu’un fort pourcentage des séismes enregistrés dans la Grand’Anse ont leur épicentre localisé en mer au nord de Jérémie, le long de la zone de faille Nord – Grand’Anse – Nippes (Figure 1).