Haiti – Saison cyclonique 2022, préparons nous d’avantage !

Le grand événement météorologique annuel est arrivé. Nous sommes dans la saison cyclonique 2022, ou saison des ouragans de l’Atlantique, qui commence ce 1er juin et se termine le 30 novembre dans l’océan Atlantique, le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes. C’est une période de préparation et de progression en matière de résilience aux catastrophes dans nos communautés. Ce travail se veut une collaboration entre les entités étatiques représentées dans le Système National de la Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD) par la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) et l’AGERCA représentant le secteur privé et la société civile.

Les prévisions des experts annoncent une saison cyclonique supérieure à la moyenne dans l’Atlantique, similaire à l’année précédente, avec un cumul de 14 à 21 phénomènes cycloniques, de 6 à 10 ouragans, dont 3 à 6 sont de portée majeure.

L’AGERCA tient à vous rappeler qu’il est extrêmement important de rester vigilant tout en respectant les instructions des autorités en cas d’alerte cyclonique. Il est important de surveiller et de vérifier les fausses informations propices à des risques de panique.

Les noms des cyclones de la saison 2022 dans la zone Atlantique sont les suivants : Alex, Bonnie, Colin, Danielle, Earl, Fiona, Gaston, Hermine, Ian, Julia, Karl, Lisa, Martin, Nicole, Owen, Paula, Richard, Shary, Tobias, Virginia et Walter. Une fois encore cette année, le secteur privé renouvelle son engagement à travers l’AGERCA en apportant son soutien en cas d’urgence à la population.

Afin d’éviter trop de dégâts pour cette saison cyclonique, nous devons impérativement respecter les consignes de sécurité et les partager avec nos proches. Tenant compte de cela, l’AGERCA demande à chaque communauté du pays d’agir ensemble pour préserver des vies et des biens !

Rapport de situation #2 – Inondations dans les départements des Nippes, du Nord et Nord-Est

Faits saillants

  • Le bilan provisoire actualisé fait état de 5 décès, 1 disparu et 2 581 ménages affectés dans 22 communes des départements du Nord-Ouest, Nord, Nord-Est et des Nippes ;
  • Les besoins les plus urgents sont des abris, des kits alimentaires et d’hygiène et l’eau potable ;
  • L’accès aux zones affectées reste très difficile en raison de l’état des routes et des infrastructures endommagées par les fortes précipitations ;
  • Plus de 1 900 personnes se sont réfugiés dans des abris provisoires au Cap-Haïtien et à Fort-Liberté.

Contexte

Ce mardi, des précipitations, de moindre intensité, ont continué à arroser les départements de la région Nord du pays mais elles devraient se dissiper dans les prochaines heures. Ces précipitations ont provoqué des crues soudaines dans les principaux cours d’eau des départements touchés, notamment dans le département du Nord les rivières Barre à Saint-Louis du Nord et Bas de Sainte-Anne à Anse-à-Foleur.

A Baradères (département des Nippes), les maisons inondées sont celles situées en bordure de la rivière qui traverse la ville. Aucune perte en vie humaine ou destruction de maisons n’a été enregistrée. Une grande partie des 153 ménages affectés par la crue de la rivière ont déjà regagné leur habitation.

Accès : Département du Nord-Ouest – Dans la ville de Port-de-Paix, l’accès à plusieurs quartiers reste extrêmement difficile en raison de la boue et des eaux stagnantes. L’axe routier Anse à Foleur qui traverse Saint-Louis du Nord est difficile d’accès, tout comme la route entre Port-de-Paix et Jean Rabel. Les difficultés de déplacement retardent les évaluations et les remontées d’informations et entraînent la suspension partielle des activités scolaires et commerciales.

Département du Nord – La route nationale (RN) 3 est relativement praticable, bien que certaines sections dans les zones montagneuses (Milot/Grand Rivière du Nord) soient difficiles en raison de la présence de mares boueuses. De même, l’accès au sud du Cap Haïtien est rendu difficile par la présence de nombreuses mares d’eau sur les routes.
Département du Nord-Est – Le pont qui relie la commune de Ferrier et la route Nationale 6 est endommagé.
Département des Nippes – Pas ou peu de problèmes d’accès ont été signalés, à l’exception de l’accès à l’eau potable dans les zones inondées de Baradères.

Bilan provisoire

Les dernières données partagées par les Coordinateurs départementaux (voir tableau des bilans ci-dessous), font état de quatre (4) décès et d’une (1) personne disparue, dans les départements du Nord-Ouest et du Nord-Est. Le nombre total de ménages affectés, encore provisoire, atteint 2 581 dans les 22 communes affectées. Les communes de Trou du Nord, Ouanaminthe, Caracole, Fort Liberté, Ferrier et Terrier Rouge sont les plus touchées par les inondations.

Actions entreprises

Les COUD du Nord, Nord-Est, Nord-Ouest et Nippes ont été activés et des réunions de coordination avec les partenaires ont été organisées dans les 4 départements. La protection civile du département du Nord-Est a mobilisé 68 brigadiers pour l’évaluation rapide des dégâts dans les communes affectées par les inondations. Les évaluations rapides des dommages et l’identification des besoins coordonnées par la Protection Civile ont été appuyées par les agences des Nations Unies et les ONG internationales présentes dans les quatre départements.

A Fort Liberté, les autorités locales ont activé l’abri provisoire de l’Ecole Nationale Roméo de Malfety pour accueillir 500 personnes. Dans la ville du Cap-Haïtien, 7 abris provisoires (Semi-Lycée Anacaona, Gymnase, Tabernacle, Saint-Martin, Hôtel Benoise, Lycée Toussaint Louverture et école nationale de Blue-Hills) ont été activés pour accueillir un total de 1 446 personnes, dont 480 femmes et 287 enfants. Le Programme alimentaire mondial a distribué 250 repas et les distributions se poursuivront dans les prochains jours. La Direction départementale de la santé a distribué 40 seaux avec robinets contenant des articles d’hygiène et l’ONG Plan International a distribué 50 matelas.

Recommandations

  • Poursuite des évaluations de l’impact sur les habitations, les infrastructures ainsi que dans le secteur de l’agriculture fortement affecté par les inondations ;
  • Déploiement d’équipes d’assainissement dans les communes fortement touchées ;
  • Curage des drains, particulièrement dans les communes de Ouanaminthe, Trou du Nord, Terrier Rouge, Fort-Liberté et Ferrier ;
  • Distributions d’urgence de nourriture, de kits d’hygiène et kits de nettoyage des maisons pour les familles sinistrées – Poursuite des activités de recherche et sauvetage des victimes et disparus dans les zones affectées.

Rapport de situation #1 – Inondations dans les départements des Nippes, du Nord et Nord-Est

Faits saillants de la situation

  • Le front froid qui s’étend de l’Atlantique Nord au Nicaragua en traversant l’île d’Haïti a provoqué le 30 et 31 janvier des précipitations importantes dans plusieurs départements du pays, notamment le Nord, le Nord-Est et les Nippes ;
  • Au moins 20 communes des départements du Nord, du Nord-Est et des Nippes ont été affectées par des inondations provoquées par les eaux de ruissellement et les crues de certaines rivières ;
  • Le bilan provisoire au 31 janvier fait état de 2 578 maisons inondées et 3 détruites, laissant près de 2 500 familles dans le besoin d’abris provisoires (familles sinistrées) ;
  • Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée ;
  • Le pont qui relie la commune de Ferrier et la route Nationale #6 a été endommagé.

Mise en contexte de l’événement

Selon les prévisions hydrométéorologiques, des averses orageuses modérées à fortes étaient attendues dans certaines régions du pays, notamment dans les départements du Nord, du Nord-Ouest, du Nord-Est, du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse, entraînant des risques d’inondations et de crues soudaines.

Dans la nuit du 30 au 31 janvier 2022, au moins 20 communes des départements du Nord, du Nord-Est et des Nippes ont enregistré des inondations causées par les eaux de ruissellement et les crues de certaines rivières. A ce jour, les collectivités locales ont signalé des maisons inondées, notamment dans les départements des Nippes et du Nord.

Les pluies qui ont continué à tomber dans ces départements au cours de la journée du 31 janvier ont rendu difficile l’évaluation de l’impact et des dégâts dans plusieurs des communes affectées.

Bilan provisoire au 31 janvier

La ville de Cap-Haitien dans le département du Nord a été particulièrement touchée. De nombreux quartiers ont été envahis par les eaux, (Centre-ville, Bel-Air, Haut du Cap, ZoVincent, BasVertières, Carénage, Vertières, Charrier, Petite Anse, Bas Champin, Cité Chauvel, cité Champin, Cité du Peuple, Blue-Hills, Baudin, Conassa, Fourgerolles, Rue zero, Fatima, Basiko).

Les conditions de déplacement n’ont pour le moment pas encore permis d’établir un bilan des dégâts. Dans les Nippes, certains quartiers des communes d’Anse-à-Veau et de Baradères se sont également retrouvés sous les eaux où quelques 310 habitations ont été inondées. Dans le Nord, le complexe industriel de Caracol a subi de nombreux dégâts, notamment la centrale électrique

Actions entreprises

  • Activation des Centres d’opération d’urgence départementale (COUD) du Nord, Nord-Est et des Nippes ;
  • Réunions de coordination, déploiement des premières équipes pour les évaluations rapides de l’impact et des besoins urgents par les volontaires de la DGPC, la Direction de la réponse aux urgences (DRU) de la DINEPA ainsi que les partenaires ;
  • Mobilisation d’articles de réponse d’urgence par la DGPC au niveau national ;
  • Messages au grand public sur la situation météorologique et des risques ;
  • Intervention d’urgence sur le pont pour rétablir l’accès à la commune de Ferrier.

Recommandations

  • Poursuite des évaluations de l’impact sur les habitations, les infrastructures ainsi que dans le secteur de l’agriculture fortement affecté par les inondations ;
  • Déploiement d’équipes d’assainissement dans les communes fortement touchées ;
  • Curage des drains, particulièrement dans les communes de Ouanaminthe, Trou du Nord, Terrier Rouge, Fort-Liberté et Ferrier ;
  • Distributions d’urgence de nourriture, de kits d’hygiène et kits de nettoyage des maisons pour les familles sinistrées.

AGERCA – Unité Hydrométéologique (UHM) : Bulletin Spécial de la dépression tropicale Grace (Vigilance orage)

Description :

Dépression Tropicale GRACE
Localisation :
Latitude 17.04N
Longitude 70.9 W
Soit à environs à 200 km au Sud-Est de Port-au-Prince (Haïti) et 295 km à l’est de la ville des
Cayes
Vent max soutenus : 55 Km/h
Déplacement : Ouest à 24 km/h
Pression Minimale : 1008 Hpa

Observations sur Haïti

Temps chargé par des nuages d’altitudes à l’avant du système qui gagnent graduellement nos départements. Les alizés sont encore variables à faibles par endroits et par moments sur le pays. Prévision sur Haïti par rapport au passage de la dépression tropicale GRACE

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la dépression tropicale GRACE

Le centre de la Dépression Tropicale Grace se localise à 08h Am ce matin à environ à 200 km au Sud-Est de Port-au-Prince (Haïti) et 295 km à l’est de la ville des Cayes. IL se déplace vers l’Ouest à une vitesse de 24 km/h, des vents maximums soutenus de 55km/h et affiche une baisse de sa pression minimale centrale jusqu’à 1008 hpa.

Selon les dernières prévisions de trajectoires, le centre de cette dépression s’oriente vers la presqu’Ile du sud et devrait la parcourir en début d’après-midi et en soirée d’aujourd’hui. A cet effet, des activités pluvieuses, orageuses modérées parfois fortes par endroits, pouvant cumulées jusqu’à 100 à 150 milimètres de pluies dans les plaines et 200 milimètres sur les hauteurs sont possibles sur le pays notamment sur les départements de la Grande-anse, du Sud,
des Nippes, du Sud’Est, de l’Ouest, du Centre et de l’Artibonite .

Par ailleurs, quelques rafales de vents spontanées, soutenus et des conditions de grosses mers sont attendues pendant le passage de ce système cyclonique.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres et de la Semanah annonce ce lundi matin 16 Août 2021 à 9h00 Am le niveau de Vigilance orange (i.e. risque d’impact d’intensité modérée à fortes) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et des conditions de grosses mers sur les régions côtière sud du pays et interdit temporairement les opérations de cabotages dans le sud pendant le passage de cette dépression.

Le SPGRD de concert avec l’UHM et la DGPC demande aussi à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Pour savoir quoi faire en cas de cyclone, cliquez ici.

AGERCA – Unité Hydrométéologique (UHM) : Bulletin Spécial de la tempête Tropicale Fred (Vigilance Jaune)

Description :

Tempête tropicale Fred
Localisation :
Latitude 18.0 nord
Longitude 69.1 w
Soit à environs 95 Km au Sud-est de Santo Domingo (République dominicaine) et à environs 330 km au Sud-est de Port-au-Prince (Haïti) ;
Vent max : 65 Km/h
Déplacement : Ouest- Nord-ouest à 26 km/h
Pression Minimale : 1006 HPa

Observations sur Haïti

Temps nuageux sur le Nord et le Nord-est du pays ce matin, ensoleillé ailleurs. Prévision sur Haïti par rapport au passage de la perturbation tropicale Fred La dépression tropicale # 6 s’est transformée hier soir en Tempête tropicale nommée FRED. Selon les prévisions de trajectoires, le Centre de la tempête devrait traverser la République voisine durant la journée de mercredi, elle poursuivra sa route vers la côte Nord d’Haïti dans la soirée du Mercredi à Jeudi.

Malgré la prévision de trajectoire de Fred sur la région Nord du pays, la désorganisation de ce système durant sa traversée sur le territoire dominicain ce mercredi provoquera le détachement de certaines cellules convectives sur la région Sud du pays également. Par conséquent, des averses orageuses et des rafales de vent spontanées avec des risques d’inondation, d’éboulement et de glissement de terre sont prévues sur presque tout le pays.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce Mercredi 11 Août 2021 à 9h00 AM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux menaces de fortes pluies et de forts vents durant le passage de ce système au voisinage des côtes nord du pays ce soir et demain matin.

Le SPGRD de concert avec l’UHM et la DGPC demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Pour savoir quoi faire en cas de cyclone, cliquez ici.

Communiqué de presse – 1e Juin 2021, lancement officiel de la saison cyclonique, préparons-nous d’avantage !

Le grand rendez-vous annuel avec les phénomènes météorologiques s’annonce. C’est la saison cyclonique 2021 ou la saison des ouragans dans l’Atlantique qui s’étend du 1e juin au 30 novembre dans les zones suivantes : l’océan Atlantique, le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes. Il est plus que temps de se préparer et de faire progresser la résilience aux catastrophes dans nos communautés. Ce travail ne revient pas seulement à la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) mais à toutes les citoyennes et tous les citoyens responsables de ce pays.

Comme l’année dernière, cette période cyclonique sera plus compliquée car elle coïncide avec une recrudescence du nouveau coronavirus en Haïti. Jusqu’au mois de mai dernier, le bilan s’élevait à 14,037 cas confirmés et 292 morts. Tous les mécanismes de gestion d’urgence notamment en cas d’alerte au cyclone, doivent prendre en compte la crise sanitaire liée à la COVID19.

L’équipe du projet de météorologie tropicale de l’Université d’État du Colorado prévoit une saison des ouragans dans l’Atlantique supérieure à la moyenne. L’équipe prévoit 17 tempêtes nommées, dont 8 ouragans. Par ailleurs, Le Centre de Prévision Climatique (CPC) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prévoit une probabilité de 60% pour une saison au-dessus de la normale.

L’AGERCA veut vous rappeler qu’il est extrêmement important de rester vigilants et de respecter les consignes des autorités en cas d’alerte au cyclone. Il faut aussi surveiller et vérifier les fausses informations qui peuvent créer la panique au sein de la population.

Les noms prévus pour la saison cyclonique 2021 sont les suivants : Bill, Claudette, Danny, Elsa, Fred, Grace, Henri, Ida, Julian, Kate, Larry, Mindy, Nicholas, Odette, Peter, Rose, Sam, Teresa, Victor. Encore une fois cette année, le secteur privé renouvelle son engagement à travers l’AGERCA pour apporter son soutien en cas d’urgence auprès des populations affectées.

Selon la Direction Générale de la Protection Civile, la saison cyclonique de l’an dernier a fait environ 31 morts, 8 disparus, 8 blessés et autres dégâts matériels. Cette année, pendant la période pluvieuse du mois d’avril, nous avons déjà enregistré 3 décès et des centaines de sinistrés. Dans le but d’éviter de compter des victimes durant cette saison cyclonique nous devons impérativement respecter les consignes de sécurité et les partager avec nos proches. Alors agissons ensemble pour sauver des vies !

Protection Civile : Les intempéries de ces derniers jours ont fait trois décès et des centaines de sinistrés

Les pluies intenses, qui se sont abattues depuis au moins trois jours sur la région Nord d’Haïti, ont occasionné trois décès et des dégâts importants dans plusieurs départements. La direction générale de la Protection Civile présente ses sympathies et réitère son soutien aux victimes de ces intempéries et à leurs familles.

Le phénomène pluvieux, provoqué par le passage d’un système frontal sur le pays, a affecté quatre des dix départements géographiques du pays. Des crues et débordements de rivière ont été enregistrés dans le Centre, le Nord, le Nord-Est et le Nord-Ouest, et plusieurs communes sont touchées par des inondations.

Une personne a été tuée à Jean-Rabel et 149 maisons inondées. Deux morts ont été recensées dans la commune de Bois de Lance (Nord) et trois (3) autres personnes sont portées disparues dans le département. Plus de 1270 maisons ont été inondées dans les communes de Terrier-Rouge, Caracol et Trou-du-Nord (Nord-Est).

Les fortes averses ont affecté plusieurs rues principales de la ville du Cap-Haïtien et les quartiers de Blue-Hills, Haut du Cap, Petite- Anse, Charrier, Zo-Vincent, Cité du peuple, Fort Saint Michel, Bas-Champin ont été inondés.

Des interventions mobilisant les volontaires de la Protection Civile ont permis de mettre en abri 137 familles à Terrier-Rouge et Caracol, dans le Nord-Est et un abri qui a été activé au Cap-Haïtien héberge environ 85 personnes. Les directions départementales de la Protection Civile ont activité partiellement leurs centres d’opérations d’urgence.

Les épisodes de pluie se poursuivent et menacent de s’étendre au reste du pays demain mardi, selon le bulletin quotidien de l’Unité hydrométéorologique (UHM).

La direction générale de la Protection Civile salue l’engagement des structures départementales, communales et les institutions partenaires dans les efforts de secours et de première réponse au bénéfice des communautés affectées. Elle continue d’accompagner les populations vulnérables et rappelle aux habitantes et habitants des zones à risques d’inondation, d’éboulement et de glissement de terrain qu’ils doivent rester prudents et respecter les consignes de sécurité habituelles en cas de fortes pluies.

Source : Direction Générale de la Protection Civile

Pwoteksyon Sivil – Depi 2015, siklòn Wakin / Joaquin pa sou moun ankò, an n sispann fè propagann ak fo enfòmasyon

Anpil fwa nan peyi d Ayiti, tankou lè genyen move tan, animasyon sou rezo sosyo yo fè kenken. Sa konn ede anpil nan enfòme ak sansibilize kominote yo, pote sekou ak asistans bay moun ki viktim yo. An nou di, nan sove lavi moun, bèt epi pwoteje byen ak anviwònman nou. Men, gen moun ki plede pataje nenpòt bagay, tankou foto evènman ki pase deja, swa isit an Ayiti oswa nan lòt peyi, oubyen yo voye mesaj ki pa laverite.

Youn nan mesaj ki pi kouran depi 2 lane konsa, se lè yo anonse “Wakin”, ki se non kreyòl siklòn “Joaquin”, pral frape Ayiti. Anpil moun ki swiv aktyalite etone pou wè konbyen fwa mesaj sa defile sou rezo sosyo yo deja. Menm gen moun k ap poze kesyon pou konnen “Kisa mo sa ye ? Eske se yon siklòn toutbon oubyen yon mesaj movèz fwa ? Si se yon siklòn vre, konbyen fwa li gen pou l pase sou peyi a ?”

Avrèdi, gen yon siklòn ki te rele “Joaquin/Wakin” nan lane 2015. Li te pase nan rejyon Karayib la nan finisman mwa septanm pou rive komansman mwa oktòb. Si nou vle, nou kapab al gade jounal anliy Alterpresse, konsa n ap wè jan “Joaquin” te lakòz lapli ak gwo van nan peyi a, san li pa te rive sou nou dirèk dirèk. Li te frape plizyè peyi nan rejyon an. Tcheke jounal franse Le parisien, n ap wè.

Pou nou kapab konnen lis non siklòn ki ka rive nan rejyon nou an, soti ane sa a pou rive jous 2022, nou mèt ale sou sit NHC, ki an angle, epi gade tablo ki konsène nou an : “Atlantik, lanmè Karayib ak Gòlf Meksik”.



Tanpri, ede nou kwape fòm mesaj sa yo sou rezo sosyo yo. Tout sitwayen, fanm kou gason, ki kwè nan ranfòse kominote yo sitou kont malè pandye, fè mesaj sa pase bay kontak nou epi nan gwoup nou ladan yo.
Mèsi !

Anpil fwa, moun ak anpil sit propagann itilize medya sosyal pou fè bri kouri ak pawòl anpil. Nou pa ka di aklè ni kiyès yo vize, ni ki misyon yo. Men se voye monte y ap fè. Dapre espesyalis nan zafè meteyo, se chak 6 lane yo retounen ak yon non siklòn. Yo ka pa menm itilize yon non ankò si siklòn nan te fè anpil dega nan kèk kominote. Tankou “Joaquin/Wakin” nan lane 2015, se premye fwa li te pase nan rejyon an, men se dènye fwa tou nou menm n ap wè li, paske “Julian” gentan ranplase li nan lis 2021 an.

Erdesson Ersly Cossier
CDC-CDGRD Nord

1e Juin – 30 Novembre 2020 : Fin de la saison cyclonique dans la région caribéenne et le Nord de l’atlantique

Officiellement, la saison cyclonique 2020 est terminée ce lundi 30 novembre 2020, dans la région caribéenne et le nord de l’atlantique. Cette année, cette période a été très active avec 31 phénomènes nommés tandis que les experts du centre des ouragans des Etats-Unis ont prévu environ 21 phénomènes pour cette saison cyclonique. C’est pour la seconde fois de l’histoire après la saison cyclonique de 2005 que la liste des noms prévus a été épuisée. Donc, ils sont obligés d’appliquer le protocole établi en utilisant les alphabets grecs pour nommer les autres phénomènes cycloniques au cours de cette période.

En ce qui concerne Haïti pour cette saison cyclonique, elle a été touchée par le passage de la tempête tropicale Laura qui a fait environ 31 morts, 8 disparus, 8 blessés et autres dégâts matériels selon le bilan de la Direction Générale de la Protection Civile. Par ailleurs, le sud de l’Amérique a été durement touché par le passage de l’ouragan Eta qui a fait environ 250 morts.

La saison cyclonique est terminée, cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas y avoir de phénomène météorologique. Donc, il est extrêmement important de rester informé sur la situation météorologique pour connaitre et appliquer les mesures de précaution en cas d’alerte.

Bulletin météo du 21 au 23 Août 2020 ☔⛅☁☔ + Information sur la tempête tropicale Laura

Une Onde Tropicale 🌀 localisée dans le canal de la Mona caractérise les conditions du temps des régions des Grandes Antilles aujourd’hui. Cette situation combinée avec les effets locaux pourrait accoucher quelques averses de pluies ☔🌧️ et des orages ⛈️🌩️ épars sur certains départements du pays au cours de la nuit.

Par ailleurs, la 13ème dépression tropicale de la saison s’est transformée ce matin en une Tempête tropicale nommée LAURA qui est localisée actuellement à 335 KM à l’Est des petites Antilles. Etant dans une trajectoire Ouest le Centre de la perturbation devrait côtoyer les côtes Nord d’Haïti d’ici Dimanche.

L’UHM suit attentivement le déplacement de la Tempête LAURA en vue d’alerter les instances concernées ainsi que la population toute entière de l’évolution de ce système.

Prévision pour Haïti

✅ Temps clément ce matin ;
✅ Ensoleillé 🌤️☀️, venteux 🌬️💨 au cours de la journée ;
✅ Développements nuageux ☁️🌥️ en fin d’après-midi et en soirée ;
✅ Tmax 🌡️ comprise entre 32 à 36 degrés Celsius ;
✅ Tmin 🌡️ comprise entre 21 à 26 degrés Celsius ;
✅ Quelques activités de pluies accompagnées des orages épars ⛈️⛈️ sont possibles sur le Nord-ouest, le Centre, l’Artibonite, l’Ouest, les Nippes, le Sud et la Grand-Anse en fin d’après-midi ou en soirée.

Tendance pour les deux prochains jours :

Samedi : Beau temps en journée avec une un début de dégradation en après-midi à l’approche de LAURA.

Dimanche : Des cellules convectives profondes et très puissantes des bandes périphériques de la Tempête Tropicale LAURA lors de sa montée au niveau de l’Atlantique Nord pourront occasionner des fortes pluies orageuses et des vents forts pouvant provoquer des inondations sévères et des conditions de grosses mers 🌊 sur toutes les régions Nord du pays en après- midi et en soirée.