Bulletin spécial pour lever la vigilance jaune émise sur le pays (Ouragan Fiona)

Description :

  • L’OURAGAN majeur FIONA
  • Localisation : Latitude 22.0N/Longitude 71.4W
  • Soit à environ 65 km au NNW des îles Turks et Caïques ;
  • Vent max : 185 Km/h ;
  • Déplacement : Nord- Nord-Ouest à 15 km/h ;
  • Pression Minimale : 961 Hpa.

Observations sur Haïti
Temps nuageux et parfois pluvieux, notamment sur le Nord-ouest, le Nord, le Nord-est, le Centre, l’Artibonite, le Sud-est et de l’Ouest.

Prévision sur Haïti par rapport à FIONA
A 11h AM, le centre de l’ouragan « FIONA » se trouve à environ 65 km NNO des îles Turks and caicos soit à plus de 240 KM au Nord du Cap-Haïtien. Selon les prévisions de trajectoires la puissante perturbation devrait continuer sa route au niveau l’Atlantique Nord . Même si indirectememt quelques cellules convectives en provenance de sa queue pourraient toujours occasionner des averses moderées parfois fortes à la mi journée et en soirée d’aujourd’hui ,notamment sur les régions Nord, Sud, sud’ est, l’Ouest et la Grand’Anses du pays, FIONA ne représente aucune menace directe pour la République d’Haiti.

En conséquence, le Centre de Prévision Météorologique (CPM) de l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres annonce la levée du niveau de vigilance jaune émis sur le pays et du même coup la suspension des bulletins de vigilance.

Les interdictions émises pour les opérations de cabotage sur les régions côtières Nord-ouest, Nord et Nord-est sont aussi levées, mais les voiliers œuvrant au niveau de ces régions côtières doivent rester dans les périmètres côtiers sans s’aventurer au large.

Toutefois, il est demandé à la population des zones à risques d’inondations, d’éboulements et de glissements de terrain de rester vigilante et de respecter les consignes de sécurité habituelles.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité.

Bulletin spécial de Cyclone tropical #4 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.7N/Longitude 64.6W
  • Soit à environ 255 km au Sud-est de Porto Rico ;
  • Vent max : 95 Km/h
  • Déplacement : Ouest – Nord- Ouest à 15 km/h
  • Pression Minimale : 1002 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont modérés sur le pays.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA
A 5h PM, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 255km au Sud’Est de Porto-Rico . Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser le Porto-rico durant les procians jours et de côtoyer les parties Sud ou Est de la République Dominicaine. Un avis d’Ouragan est dejà en vigueur pour ces deux pays.

Selon les dernieres observations et mesures les vents maximum sont de 95 km/h avec un renforcement du vent et les analyses montrent que le système pourrait évoluer en ouragan en s’approchant de porto-rico et de la République Dominicaine.

Au cours de son passage prévu au Sud ou à l’est de la République Dominicaine, les cellules convectives associées aux bandes périphériques de cette perturbation risquent de générer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses allant de 70 à 100 millimètres de pluies sur Haiti et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord à l’arrivée de FIONA. A noter que le centre de la tempète risque d’écarter la République d’Haiti selon cette nouvelle trajectoire Ouest – Nord- Ouest empruntée .

Trajectoire du passage de la tempête tropicale FIONA

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce samedi 17 Septembre 2022 à 6h00 PM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et de grosses mers durant le passage de ce système de lundi à mardi dans la région.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #3 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.1N/Longitude 63.4W
  • Soit à environ 230 km au Sud-est de Sainte-Croix ;
  • Vent max : 95 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 20 km/h
  • Pression Minimale : 1000 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés à l’échelle du territoire national.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA

A 8h AM, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 205 à l’Ouest de la Guadeloupe et à 215 km au Sud-est de Sainte-Croix ce matin. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser le sud des Iles Vierges au cours des prochaines heures, puis continue son déplacement vers Porto-rico en soirée d’aujourd’hui à demain et de côtoyer les parties Sud ou Est de la République Dominicaine dimanche soir et lundi.

Selon les dernieres observations et mesures les vents maximum sont de 95 km/h avec un renforcement du vent et les analyses montrent que le système pourrait évoluer en ouragan en s’approchant de porto-rico et de la République Dominicaine.

Au cours de son passage prévu sur le Sud ou l’est de la République Dominicaine, les cellules convectives associées à la bande périphérique de cette perturbation risquent de générer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses allant de 70 à 100 millimètres de pluies sur Haiti et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord à l’arrivée de FIONA. A noter que le centre de la tempète risque d’écarter la République d’Haiti en remontant vers le Nord-est.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce samedi 17 Septembre 2022 à 8h00 AM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et de grosses durant le passage de ce système de lundi à mardi.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #2 (Vigilance Jaune)

Description :

  • Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 16.4N/Longitude 61.1W
  • Soit à environs 35 km Est-Nord-est de la Guadeloupe & 420 Km à l’Est-Sud-est de Sainte-Croix ;
  • Vent max : 85 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 24 km/h
  • Pression Minimale : 1004 Hpa

Observations sur Haïti
Temps nuageux par endroits sur plusieurs départements du pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés à l’échelle du territoire national.

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA

A 5h pm, le centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 35 km à l’Est-Nord-est de la Guadeloupe et à 420 km à l’Est-Sud-est de Sainte-Croix cet apres-midi. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu de traverser les Iles sous le vent au cours des prochaines heures, puis continue son passage au sud des Iles Vierges et de Porto-rico de samedi à dimanche. En outre, ce système devrait traverser la République Dominicaine dimanche soir

Pendant son passage prévu sur la partie orientale de l’Ile d’Haiti, les cellules convectives associées à cette perturbation risquent de provoquer des rafales de vents soutenues, spontanées, de fortes averses orageuses et des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord du pays pendant le passage de FIONA. A noter que le centre de la tempète peut risque d’écarter la République d’Haiti en remontant vers le Nord-est.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres maintient ce vendredi 16 Septembre 2022 à 6h00 PM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies et de forts vents durant le passage de ce système au nord de l’Ile dès dimancehe soir à lundi.

Le SPGRD de concert avec l’UHM, la DGPC et le SEMANAH demande également à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Cliquez ici pour savoir les consignes de sécurité

Bulletin spécial de Cyclone tropical #1 (Vigilance Jaune)

Description : Tempête tropicale FIONA
  • Localisation : Latitude 15.7N/Longitude 58.1W
  • Soit à environs 425 Km à l’Est-Sud-est des petites Antilles ;
  • Vent max : 85 Km/h
  • Déplacement : Ouest à 24 km/h
  • Pression Minimale : 1004 Hpa
Observations sur Haïti Temps peu nuageux sur le pays en ce moment. Les alizés sont faibles à modérés sur tout le territoire national. Prévision sur Haïti par rapport au passage de la Tempête tropicale FIONA Le Centre de la Tempête Tropicale « FIONA » est localisé à 425 km à l’Est des petites Antilles ce matin. Selon les prévisions de trajectoires, son centre est prévu  de traverser l’arc Antillais en soirée d’aujourd’hui, puis  entamera sa traversée sur le sud des Iles Vierges ce samedi et  ensuite poursuivra sa route sur le Nord-est de l’Hispaniola en soirée et au cours de la nuit du lundi à mardi. Pendant sa traversée attendue sur la partie orientale de l’Ile d’Haiti, des cellules convectives associées à ce système risquent de provoquer des rafales de vents soutenues, spontanées, des averses orageuses pouvant cumulées 100 à 200  millimètres de pluies par endroits sur les hauteurs et jusqu’à 380 millimètres au niveau des plaines des régions Nord de l’ile d’Haiti. A noter que des conditions de grosses mers seront également attendues dans les régions côtières nord du pays pendant le passage de cette perturbation. En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural(MARNDR) de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres annonce  ce vendredi 16 Septembre 2022 à 6h00 AM le niveau de Vigilance Jaune (i.e. risque d’impact d’intensité Faible à modérée) face aux ménaces de fortes pluies et de forts vents durant le passage du centre de ce système sur le  nord du pays en soirée et au cours de la nuit de lundi à mardi. Le SPGRD de concert avec l’UHM et la DGPC demande également à la population Haïtienne  de  faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Bulletin sismique pour la période allant du 1er au 31 Juillet 2022

Selon les observations faites à partir des réseaux locaux (Ayiti-seismes et UTS) et régionaux (Cuba, Jamaïque et République Dominicaine), l’activité sismique en Haïti pour la période allant du 1er au 31 juillet 2022 est marquée par la survenue de 138 séismes de magnitudes comprises entre 1,3 et 5,2 (voir figure 1 ci-dessous). Par rapport au mois de juin 2022 durant lequel 113 séismes ont été observés, le mois de juillet a donc enregistré 25 séismes de plus, soit une augmentation de 22,12% environ.

Parmi les séismes notés, un seul, de magnitude 5,2 a été ressenti par la population. L’épicentre de ce dernier est localisé en mer, au Nord de Fort-Liberté dans le département du Nord-Est, au droit de la frontière haitiano-dominicaine. Il est à noter que 89,9% des séismes enregistrés, soit 124, ont une magnitude inférieure ou égale à 3 (Figure 1a) et 60,1%, soit 83, ont une profondeur inférieure ou égale à 10 km (Figure 1b). De plus, 60 séismes, soit 43,5%, sont survenus en mer; ce qui laisse supposer un risque de tsunami si toutes les conditions avaient été réunies (magnitude minimum de 6,5 et profondeur maximum de 50 km, faille en mer, etc.).

Figure 1. Cartes des épicentres des séismes enregistrés au cours du mois de juillet 2022. a) Le diamètre est proportionnel à la magnitude; b) La taille des cercles fournit une indication de la profondeur de ces séismes. Les traits rouges correspondent au tracé de failles majeures connues. FNH = Faille Nord Hispaniola; FS = Faille septentrionale; FEPG = Faille Enriquillo Plantain Garden; FM = Faille des Matheux.

Tel qu’indiqué dans la figure 2 ci-dessous, 84% de ces séismes, soit 116 ont été localisés dans les 3 départements affectés par le séisme du 14 août 2021, avec 15 dans le Sud, 34 dans les Nippes et 67 dans la Grand’Anse. Durant le mois de juillet 2022, le département de la Grand’Anse a donc été le plus secoué.

Figure 2. Courbes évolutives des séismes enregistrés dans les Nippes, la Grand’Anse et le Sud du 14 août 2021 au 31 juillet 2022.

Du 14 août 2021 au 31 juillet 2022 (11 mois 16 jours), les trois départements les plus touchés par le séisme du 14 août 2021, continuent donc de subir les conséquences de ce séisme majeur (Figure 2). En effet, les Nippes ont enregistré durant cette période 1116 séismes, la Grand’Anse en a connu 930 et le Sud 359, soit un total de 2305 séismes. Il faut toutefois noter qu’un fort pourcentage des séismes enregistrés dans la Grand’Anse ont leur épicentre localisé en mer au nord de Jérémie, le long de la zone de faille Nord – Grand’Anse – Nippes (Figure 1).

Bulletin sismique pour la période allant du 1er au 30 Juin 2022

Selon les observations faites à partir des réseaux locaux (Ayiti-seismes et UTS) et régionaux (Cuba, Jamaïque et République Dominicaine), l’activité sismique en Haïti pour la période allant du 1er au 30 juin 2022 est marquée par la survenue de 113 séismes de magnitudes comprises entre 1.2 et 4.2 (voir figure 1 ci-dessous). Par rapport au mois de mai 2022 durant lequel 117 séismes ont été observés, l’activité sismique du mois de juin s’est révélée plus ou moins stable avec une légère diminution de 3.54%.

Parmi les séismes notés, un seul, de magnitude 2.95, a été ressenti par la population. L’épicentre de ce dernier est localisé à Kenskoff dans le département de l’Ouest. Il est à noter que 96.46% des séismes, soit 109, ont une magnitude inférieure ou égale à 3 (Figure 1a) et 61.95%, soit 70, ont une profondeur inférieure ou égale à 10 km (Figure 1b). De plus, 51.33% des séismes, soit 58, sont survenus en mer; ce qui laisse supposer un risque de tsunami si toutes les conditions avaient été réunies (magnitude minimum de 6.5 et profondeur maximum de 50 km, faille en mer, etc.).

Figure 1. Cartes des épicentres des séismes enregistrés au cours du mois de juin 2022. a) Le diamètre est proportionnel à la magnitude; b) La taille des cercles fournit une indication de la profondeur de ces séismes. Les traits rouges correspondent au tracé de failles majeures connues. FNH = Faille Nord Hispaniola; FS = Faille septentrionale; FEPG = Faille Enriquillo Plantain Garden; FM = Faille des Matheux.

Tel qu’indiqué dans la figure 2 ci-dessous, 90.3% de ces séismes, soit 102, ont été localisés dans les 3 départements affectés par le séisme du 14 août 2021, avec 22 dans le Sud, 28 dans les Nippes et 52 dans la Grand’Anse. Durant le mois de juin 2022, le département de la Grand’Anse a donc été le plus secoué.

Figure 2. Courbes évolutives des séismes enregistrés dans les Nippes, la Grand’Anse et le Sud du 14 août 2021 au 30 juin 2022.

Du 14 août 2021 au 30 juin 2022 (10 mois 16 jours), les trois départements les plus touchés par le séisme du 14 août 2021, continuent donc de subir les conséquences de ce séisme majeur (Figure 2). En effet, les Nippes ont enregistré durant cette période 982 séismes, la Grand’Anse en a connu 863 et le Sud 344, soit un total de 2189 séismes. Il faut toutefois noter qu’un fort pourcentage des séismes enregistrés dans la Grand’Anse ont leur épicentre localisé en mer au nord de Jérémie, le long de la zone de faille Nord – Grand’Anse – Nippes (Figure 1).

Les Forums de l’AGERCA dans le cadre du programme CRR2022

Prenant compte de la vulnérabilité de notre pays en cas de catastrophe, l’Alliance pour la gestion des risques et la continuité des Activités (AGERCA) a mis en place une série d’activités dans le cadre d’un programme nommé CRR2022 (Campagne de Renforcement de la Résilience 2022) de concert avec ses partenaires. Au cours de ces differentes activités, les experts ont transmis des informations importantes pouvant servir à la construction de la résilience des institutions du secteur privé et de la société civile.  Cependant, certaines de ces informations sont parfois négligées par des décideurs stratégiques au sein de ces institutions. 

L’AGERCA étant la représentante du secteur privé et de la société civile dans le Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD), a déjà réalisé plusieurs forums et continue de planifier d’autres séances. Chaque module de ces forums a touché toute la chaine de gestion des risques en ajoutant des exercices applicables à tous les types d’institutions. Ces forums sont donc utilisés comme des sessions de formation, débat, instruction préventive et déclaration sur les dangers.

Dans ce contexte, les forums ont été ouverts au grand public pour savoir plus sur la gestion des risques et des désastres afin d’améliorer son comportement face aux différentes menaces auxquelles toute la communauté haïtienne est exposée. La participation des bénéficiaires aux forums est une opportunité pour mieux identifier les enjeux de ces phénomènes et les bonnes réactions à adopter. Il faut savoir que certains de ces phénomènes sont incontournables et affectent tous les secteurs au niveau mondial notamment les menaces naturelles. Donc, le renforcement de la résilience aux catastrophes est essentiel pour réduire les effets négatifs de ses impacts au sein de toutes les institutions.

Les forums sectoriels et formations déjà réalisés :

Les thématiques élaborées dans le cadre de ces forums sont les suivantes :

  • Secteurs de la banque et de l’assurance, analyse et perspective en matière de GRD
  • Secteurs de l’éducation et des télécommunications, analyse et perspectives en GRD
  • Secteurs industriels, analyse et perspectives en GRD
  • Secteurs divers, analyse et perspectives en GRD

Au cours de ces forums, nous avons eu la participation de plus de 200 personnes représentant des institutions diverses au niveau du secteur privé et de la société civile.

En plus des forums réalisés en mars dernier, l’AGERCA a poursuivi les activités de cette campagne avec des sessions de formation virtuelles et présentielles sur différents thèmes de la Gestion des Risques et de Désastres (GRD) afin de renforcer la résilience des institutions haïtiennes.

En termes de résultats, plus d’une centaine d’institutions du secteur privé et de la société civile ont bénéficié de ces formations gratuites présentées par les formateurs certifiés de l’AGERCA en plus des autres activités. Les thématiques élaborées dans ces séances de formation sont les suivantes :

  • Séance de formation pour les aléas naturels et anthropiques ;
  • Séance sur le Plan d’Urgence Familial (PUF) ;
  • Plan de Continuité des Activités (PCA) ;
  • Exercice de simulation de table (SIMEX de Table) ;
  • Visite de sûreté et sécurité ;
  • Plan d’évacuation pour les entreprises ;
  • Entre autres.

 Prochain forum sur la préparation de la saison cyclonique 2022 entre le secteur privé et la protection civile

Notre prochaine session virtuelle aura lieu le mardi 14 juin de 9h00 à 11h00 sur la plateforme Zoom sur le thème suivant : ” La Protection Civile et le Secteur Privé, deux acteurs clés pour mieux préparer la saison cyclonique en Haïti “. Cette session sera animée par Dr Jerry Chandler, Directeur Général de la protection civile.

C’est une bonne occasion de resserrer les liens qui existent déjà entre le secteur privé et la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) coordonnant les actions du Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD). Cette session permettra aussi de mettre en avant les différents projets pour préparer et mieux gérer tous les éventuels phénomènes météorologiques au cours de la saison cyclonique 2022.

Déjà, nous souhaitons une bonne participation à tout le monde !

Haïti – Bulletin sismique pour la période allant du 1er au 31 Mai 2022

Selon les observations faites à partir des réseaux locaux (Ayiti-seismes et UTS) et régionaux (Cuba, Jamaïque et République Dominicaine), l’activité sismique en Haïti pour la période allant du 1er au 31 mai 2022 est marquée par la survenue de 117 séismes de magnitudes comprises entre 1.3 et 4.5 (voir figure 1 ci-dessous). Par rapport au mois d’avril 2022 durant lequel 108 séismes ont été observés, le mois de mai a donc enregistré 9 séismes de plus, soit une augmentation de 7.69% environ.

Parmi les séismes enregistrés, 5 ont été ressentis par la population ; ces derniers, de magnitude allant de 4 à 4.5, ont leur épicentre localisé dans les départements des Nippes, Nord-Ouest et Sud-Est. Il est à noter que 96 séismes, soit 82%, ont une magnitude inférieure ou égale à 3 (Figure 1a) et 82, soit 70%, ont une profondeur inférieure ou égale à 10 km (Figure 1b). De plus, 58 séismes, soit 49.6%, sont survenus en mer avec 1 le long de la faille Nord Hispaniola et 7 le long de la faille septentrionale; ce qui laisse supposer un risque de tsunami si les conditions avaient été réunies.

Figure 1. Cartes des épicentres des séismes enregistrés au cours du mois de mai 2022. a) Le diamètre est proportionnel à la magnitude; b) La taille des cercles fournit une indication de la profondeur de ces séismes. Les traits rouges correspondent au tracé de failles majeures connues. FNH = Faille Nord Hispaniola; FS = Faille septentrionale; FEPG = Faille Enriquillo Plantain Garden; FM = Faille des Matheux.

Tel qu’indiqué dans la figure 2 ci-dessous, 82,05% de ces séismes, soit 96 ont été localisés dans les 3 départements affectés par le séisme du 14 août 2021, avec 10 dans le Sud, 38 dans les Nippes et 48 dans la Grand’Anse. Durant le mois de mai 2022, le département de la Grand’Anse a donc été le plus secoué.

Figure 2. Courbes évolutives des séismes enregistrés dans les Nippes, la Grand’Anse et le Sud du 14 août 2021 au 31 mai 2022.

Du 14 août 2021 au 31 mai 2022 (9 mois 16 jours), les trois départements les plus touchés par le séisme du 14 août 2021, continuent donc de subir les conséquences de ce séisme majeur (Figure 2). En effet, les Nippes ont enregistré durant cette période 954 séismes, la Grand’Anse en a connu 811 et le Sud 322, soit un total de 2087 séismes. Il faut toutefois noter qu’un fort pourcentage des séismes enregistrés dans la Grand’Anse ont leur épicentre localisé en mer au nord de Jérémie, le long de la zone de faille Nord – Grand’Anse – Nippes (Figure 1).

Pour savoir quoi faire en cas de seisme, cliquez ici

Communiqué de Presse : Collaboration entre Haïti Climat et AGERCA

Port-au-Prince, le 1er juin 2022 .- La plateforme multimédia Haïti Climat, par le biais de son émission hebdomadaire du même nom diffusée sur les ondes de la radio Magik 9 (100.9), annonce officiellement sa collaboration avec l’Alliance pour la gestion des risques et la continuité des activités (AGERCA), une initiative privée qui se donne pour mission notamment de promouvoir les bonnes pratiques en GRD par des séances de formation et coordonner les actions de réponse du secteur privée et de la société civile en cas de crise ou de catastrophe naturelle.

Dans le cadre de cette collaboration, AGERCA assure la présentation hebdomadaire d’une nouvelle rubrique sur la « gestion des risques et des catastrophes naturelles » à l’émission radiophonique Haïti Climat. À travers cette rubrique, AGERCA entend fournir à la population haïtienne durant cinq (5) minutes des conseils pratiques sur comment se prémunir contre les risques et les catastrophes naturelles.
Haïti est actuellement classée parmi les trois (3) pays les plus vulnérables au monde face aux effets néfastes du réchauffement climatique en raison notamment de sa faible capacité de réponse aux catastrophes naturelles. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), entre 1990 et 2016, Haïti est le pays le plus touché des Caraïbes par les catastrophes naturelles (3 sécheresses, 1 épidémie, 22 inondations, 23 tempêtes et ouragans). Haïti a subi 53 milliards de dollars de dommages entre 1990 et 2016, ce qui représente 39% des dommages enregistrés dans l’ensemble de la région.

Un rapport de la Banque mondiale publié en 2014 établit que la production comptant pour 56% du PIB du pays est située dans des zones à risque de catastrophe, et les inondations récurrentes entraîneraient donc un impact économique de l’ordre de 2% du PIB. En termes d’impact de la dégradation de l’environnement, les dommages annuels moyens associés aux cyclones tropicaux estimés par le Fonds mondial pour la réduction des catastrophes et le relèvement sur une période de 10 ans, coûtent à Haïti plus de 442 millions USD par an.

Ces catastrophes, à n’en pas douter, contribuent à instaurer une situation généralisée de paupérisation qui fragilise de plus en plus les couches déjà vulnérables tout en accentuant l’extrême pauvreté à laquelle une majorité de la population est confrontée.

La plateforme multimédia Haïti Climat, du fait de sa mission de favoriser une meilleure compréhension des impacts des risques et des désastres sur l’économie et le développement du pays, se félicite d’entamer cette nouvelle collaboration avec AGERCA, point focal du secteur privé des affaires et de la société civile au sein du Système National de Gestion des risques et des Désastres (SNGRD), coordonné par la Direction Générale de la Protection Civile (DPC).

À propos de AGERCA

AGERCA a été créée en 2008 à la suite d’un concours de la PADF (Pan American Development Foundation) pour la région caraïbéenne dans le but d’encourager le secteur privé des affaires à apporter son appui au Système National de Gestion de Risques et de Désastres (SNGRD). L’AGERCA travaille avec les entreprises et les organisations de la société civile dans le but de renforcer leur résilience face aux différents risques auxquels nous sommes exposés. Cette alliance agit donc dans les 3 niveaux : la prévention, la gestion et la réponse de l’urgence. Elle met en place toute une série de mécanismes de gestion des risques au bénéfice de la communauté haïtienne. Cliquez ici pour savoir plus

À propos de Haïti Climat

« Haïti Climat » est la première plateforme multimédia haïtienne spécialisée dans le traitement et la production de contenus sur les thèmes liés à l’environnement, aux effets du changement climatique et au développement des énergies renouvelables, dans le but de favoriser une meilleure compréhension de leur impact sur l’économie et le développement du pays. Le projet « Haïti Climat » répond à la nécessité de sensibiliser, d’informer et de former la population haïtienne en général sur les thématiques précisées. Cliquez ici pour savoir plus

Pour authentification et infos supplémentaires :
haiticlimatmag@gmail.com | 509 3861-3646
communication@agerca.ht | 509 3494-9178