AGERCA – Unité Hydrométéologique (UHM) : Bulletin Spécial de la dépression tropicale Grace (Vigilance orage)

Description :

Dépression Tropicale GRACE
Localisation :
Latitude 17.04N
Longitude 70.9 W
Soit à environs à 200 km au Sud-Est de Port-au-Prince (Haïti) et 295 km à l’est de la ville des
Cayes
Vent max soutenus : 55 Km/h
Déplacement : Ouest à 24 km/h
Pression Minimale : 1008 Hpa

Observations sur Haïti

Temps chargé par des nuages d’altitudes à l’avant du système qui gagnent graduellement nos départements. Les alizés sont encore variables à faibles par endroits et par moments sur le pays. Prévision sur Haïti par rapport au passage de la dépression tropicale GRACE

Prévision sur Haïti par rapport au passage de la dépression tropicale GRACE

Le centre de la Dépression Tropicale Grace se localise à 08h Am ce matin à environ à 200 km au Sud-Est de Port-au-Prince (Haïti) et 295 km à l’est de la ville des Cayes. IL se déplace vers l’Ouest à une vitesse de 24 km/h, des vents maximums soutenus de 55km/h et affiche une baisse de sa pression minimale centrale jusqu’à 1008 hpa.

Selon les dernières prévisions de trajectoires, le centre de cette dépression s’oriente vers la presqu’Ile du sud et devrait la parcourir en début d’après-midi et en soirée d’aujourd’hui. A cet effet, des activités pluvieuses, orageuses modérées parfois fortes par endroits, pouvant cumulées jusqu’à 100 à 150 milimètres de pluies dans les plaines et 200 milimètres sur les hauteurs sont possibles sur le pays notamment sur les départements de la Grande-anse, du Sud,
des Nippes, du Sud’Est, de l’Ouest, du Centre et de l’Artibonite .

Par ailleurs, quelques rafales de vents spontanées, soutenus et des conditions de grosses mers sont attendues pendant le passage de ce système cyclonique.

En conséquence, l’UHM du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de concert avec la Direction de la Protection Civile et le SPGRD du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres et de la Semanah annonce ce lundi matin 16 Août 2021 à 9h00 Am le niveau de Vigilance orange (i.e. risque d’impact d’intensité modérée à fortes) face aux ménaces de fortes pluies, de forts vents et des conditions de grosses mers sur les régions côtière sud du pays et interdit temporairement les opérations de cabotages dans le sud pendant le passage de cette dépression.

Le SPGRD de concert avec l’UHM et la DGPC demande aussi à la population Haïtienne de faire preuve de prudence et de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM et des conseils des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage de cet évènement cyclonique.

Pour savoir quoi faire en cas de cyclone, cliquez ici.

Ouragan Elsa – Bulletin spécial sur l’évolution de la situation météorologique avec un niveau de vigilance rouge

Prévision sur Haiti par rapport à l’Ouragan Elsa

L’Ouragan ELSA de catégorie 1 se rapproche au fur et à mesure du Sud-est de l’Ile d’Haïti en s’affaiblissant un peu. Toutefois, Les trajectoires prévues montrent encore que son œil devrait côtoyer la proximité des régions sud d’Haïti en après-midi et en soirée d’aujourd’hui du Samedi 03 Juillet 2021.

Des prévisions de forts cumuls de pluies pouvant atteindre 100 à 150 mm dans les plaines, voire 200 mm sur les hauteurs du massif de la selle, de la Hotte et des Montagne de la Gonâve,

De fortes rafales de vents allant de 118 à 130 km/h et des conditions maritimes dangereuses pouvant occasionner des inondations sévères, de crues éclaires, des glissements de terrains, des coulées de boues et des inondations côtières sont possibles notamment sur la partie sud du pays à l’approche et au passage de ce système cyclonique pour aujourd’hui.

Le Centre de Prévision Météorologique (CPM) de l’unité Hydrométéorologique (UHM) de concert avec le SPGRD et la DGPC, l’OFNAC, l’AAN et le SEMANAH informe à la population que les vols et les embarcations en provenance ou à destination des ports et aéroports sur la région sud du pays sont temporairement interdits jusqu’à nouvel ordre.

Aussi, la Direction Générale de la Protection Civile et le  SPGRD  de concert avec l’UHM maintiennent   ce Samedi 03 juillet  à 5h am, l’activation du Plan National de Gestion des Risques et des Désastres avec un niveau de Vigilance rouge  (C’est-à-dire Risque d’impacts d’intensités forts à violents ) sur le pays,  notamment sur le Sud’Est , l’Ouest, les Nippes, le Sud et la Grand’Anse demande à la population Haïtienne  de   faire preuve de vigilance,  de rester à l’écoute des bulletins météorologiques de l’UHM , des conseils  des autorités de leurs zones respectives pour savoir les comportements à adopter à l’occasion du passage  de ce système  cyclonique et de se préparer a s’évacuer dans les zones concernées si jamais les  autorités auraient pris une telle décision durant les prochaines heures.

Quelques consignes à respecter

  • Restez à l’écoute des bulletins Météorologiques ;
  • Appliquez les consignes émises par les autorités locales ;
  • Mettez en lieu sûr les papiers importants ;
  • Préparez des  kits alimentaires ;
  • Se préparer à évacuer, les zones exposées aux inondations et glissements de terrain : (bords de mer, ravines, rivières, flancs des montagnes, etc.) ;
  • Ne pas traverser les rivières en crues sous aucun prétexte ;
  • En cas d’orages et de vents violents, ne vous abritez pas près des fenêtres et en zone boisée ;
  • Sécurisez tout ce qui peut être emporté par le vent et qui se trouve à l’extérieur de la maison : poubelle, outillage, affiches, lampes, décoratives, ampoules ;
  • Descendez tout objet lourd haut placé : antennes, enseignes et autres.

La Société du Rhum Barbancourt, une entreprise écologiquement responsable face au changement climatique

Présentation

La Société du Rhum Barbancourt, créée en 1862 par Dupré Barbancourt, est l’une des plus vieilles entreprises en Haïti. À rappeler que cette entreprise est membre de l’AGERCA (Alliance pour la Gestion des Risques et la Continuité des Activités) qui est une alliance qui regroupe plusieurs entreprises du secteur privée dans l’objectif principal de renforcer la Gestion des Risques de Désastre en Haïti. Cette année, la Société du Rhum Barbancourt (SRB) compte ses 159 ans d’existence depuis qu’elle produit des rhums dotés d’une diversité d’arômes à la fois subtiles et nobles pour mettre en valeur la production nationale d’Haïti.

Cette année, la Société du Rhum Barbancourt a gagné trois médailles à la San Francisco World Spirits Compétition dont la Médaille d’Or pour son Rhum Trois Etoiles. A noter que ce n’est pas pour la première fois que cette entreprise gagne des prix. Ces médailles s’ajoutent à la quarantaine de médailles déjà à l’actif de cette entreprise depuis 1862.

Le changement climatique et le domaine de l’agriculture

Cette entreprise exploite de la canne-à-sucre produite par des agriculteurs locaux pour transformer en Rhum. Donc, l’agriculture est un secteur important pour favoriser et continuer avec la production de cette entreprise.

Dans un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), les changements climatiques constituent une menace croissante sur les secteurs de l’agriculture. Par conséquent, des millions de personnes à faible revenu qui vivent continuellement au dépend de l’agriculture, seront alors menacées par la faim et la pauvreté.

Les changements suivants ont des impacts négatifs dans la production des denrées agricoles :

  1. Augmentation de la fréquence des périodes sèches et des sécheresses ;
  2. Changements dans les régimes de précipitations ;
  3. Intensification des événements météorologiques extrêmes comme des ouragans plus violents ;
  4. Hausse des températures ;
  5. Entre autres.

Implication de la SRB pour lutter contre le changement climatique

Pour lutter contre le changement climatique toutes les petites actions comptent. En cumulant ces dernières, on peut avoir des résultats incroyables. Par exemple, une entreprise qui décide de sensibiliser son personnel à utiliser des matériels réutilisables au sein de l’entreprise et même chez lui est une action qui peut avoir des impacts positifs à différents niveaux au sein et en dehors de l’entreprise.

Dans le cas de la SRB, pour alimenter en énergie sa distillerie, elle utilise comme d’habitude de l’essence qui fait partie des énergies fossiles. Ces dernières contribuent à 75% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. D’après un rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), la production de combustibles fossiles doit diminuer de 6% par an pour limiter le réchauffement de la planète. Dans cet objectif, la Société du Rhum Barbancourt a décidé de réutiliser la bagasse, qui est le résidu de la canne-à-sucre, pour produire de l’électricité pour la distillerie. Cette décision a permis aux dirigeants de cette entreprise de réduire leur consommation d’essence et d’émission de gaz carbonique de 50% pour le bien-être de l’environnement.

Appel à l’action contre le changement climatique

Il faut savoir que les conséquences du changement climatique sont transversales et mondiales. L’AGERCA vous invite à lire ici un article sur le rôle des entreprises du secteur privé et de la société civile dans la lutte contre le changement climatique.

La Société du Rhum Barbancourt (SRB) a montré un exemple d’action qui peut avoir une grande contribution dans cette noble lutte pour sauver la planète contre les impacts désastreux du changement climatique. Donc, dépendamment de votre secteur d’activités, vous pouvez identifier et regarder quelle action que vous pouvez poser qui pourrait contribuer dans la lutte contre le changement climatique. Tout le monde a un rôle à jouer pour assurer la protection des générations futures. Alors passons à l’action !

Communiqué de presse – 1e Juin 2021, lancement officiel de la saison cyclonique, préparons-nous d’avantage !

Le grand rendez-vous annuel avec les phénomènes météorologiques s’annonce. C’est la saison cyclonique 2021 ou la saison des ouragans dans l’Atlantique qui s’étend du 1e juin au 30 novembre dans les zones suivantes : l’océan Atlantique, le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes. Il est plus que temps de se préparer et de faire progresser la résilience aux catastrophes dans nos communautés. Ce travail ne revient pas seulement à la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) mais à toutes les citoyennes et tous les citoyens responsables de ce pays.

Comme l’année dernière, cette période cyclonique sera plus compliquée car elle coïncide avec une recrudescence du nouveau coronavirus en Haïti. Jusqu’au mois de mai dernier, le bilan s’élevait à 14,037 cas confirmés et 292 morts. Tous les mécanismes de gestion d’urgence notamment en cas d’alerte au cyclone, doivent prendre en compte la crise sanitaire liée à la COVID19.

L’équipe du projet de météorologie tropicale de l’Université d’État du Colorado prévoit une saison des ouragans dans l’Atlantique supérieure à la moyenne. L’équipe prévoit 17 tempêtes nommées, dont 8 ouragans. Par ailleurs, Le Centre de Prévision Climatique (CPC) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prévoit une probabilité de 60% pour une saison au-dessus de la normale.

L’AGERCA veut vous rappeler qu’il est extrêmement important de rester vigilants et de respecter les consignes des autorités en cas d’alerte au cyclone. Il faut aussi surveiller et vérifier les fausses informations qui peuvent créer la panique au sein de la population.

Les noms prévus pour la saison cyclonique 2021 sont les suivants : Bill, Claudette, Danny, Elsa, Fred, Grace, Henri, Ida, Julian, Kate, Larry, Mindy, Nicholas, Odette, Peter, Rose, Sam, Teresa, Victor. Encore une fois cette année, le secteur privé renouvelle son engagement à travers l’AGERCA pour apporter son soutien en cas d’urgence auprès des populations affectées.

Selon la Direction Générale de la Protection Civile, la saison cyclonique de l’an dernier a fait environ 31 morts, 8 disparus, 8 blessés et autres dégâts matériels. Cette année, pendant la période pluvieuse du mois d’avril, nous avons déjà enregistré 3 décès et des centaines de sinistrés. Dans le but d’éviter de compter des victimes durant cette saison cyclonique nous devons impérativement respecter les consignes de sécurité et les partager avec nos proches. Alors agissons ensemble pour sauver des vies !

Protection Civile : Les intempéries de ces derniers jours ont fait trois décès et des centaines de sinistrés

Les pluies intenses, qui se sont abattues depuis au moins trois jours sur la région Nord d’Haïti, ont occasionné trois décès et des dégâts importants dans plusieurs départements. La direction générale de la Protection Civile présente ses sympathies et réitère son soutien aux victimes de ces intempéries et à leurs familles.

Le phénomène pluvieux, provoqué par le passage d’un système frontal sur le pays, a affecté quatre des dix départements géographiques du pays. Des crues et débordements de rivière ont été enregistrés dans le Centre, le Nord, le Nord-Est et le Nord-Ouest, et plusieurs communes sont touchées par des inondations.

Une personne a été tuée à Jean-Rabel et 149 maisons inondées. Deux morts ont été recensées dans la commune de Bois de Lance (Nord) et trois (3) autres personnes sont portées disparues dans le département. Plus de 1270 maisons ont été inondées dans les communes de Terrier-Rouge, Caracol et Trou-du-Nord (Nord-Est).

Les fortes averses ont affecté plusieurs rues principales de la ville du Cap-Haïtien et les quartiers de Blue-Hills, Haut du Cap, Petite- Anse, Charrier, Zo-Vincent, Cité du peuple, Fort Saint Michel, Bas-Champin ont été inondés.

Des interventions mobilisant les volontaires de la Protection Civile ont permis de mettre en abri 137 familles à Terrier-Rouge et Caracol, dans le Nord-Est et un abri qui a été activé au Cap-Haïtien héberge environ 85 personnes. Les directions départementales de la Protection Civile ont activité partiellement leurs centres d’opérations d’urgence.

Les épisodes de pluie se poursuivent et menacent de s’étendre au reste du pays demain mardi, selon le bulletin quotidien de l’Unité hydrométéorologique (UHM).

La direction générale de la Protection Civile salue l’engagement des structures départementales, communales et les institutions partenaires dans les efforts de secours et de première réponse au bénéfice des communautés affectées. Elle continue d’accompagner les populations vulnérables et rappelle aux habitantes et habitants des zones à risques d’inondation, d’éboulement et de glissement de terrain qu’ils doivent rester prudents et respecter les consignes de sécurité habituelles en cas de fortes pluies.

Source : Direction Générale de la Protection Civile

Pwoteksyon Sivil – Depi 2015, siklòn Wakin / Joaquin pa sou moun ankò, an n sispann fè propagann ak fo enfòmasyon

Anpil fwa nan peyi d Ayiti, tankou lè genyen move tan, animasyon sou rezo sosyo yo fè kenken. Sa konn ede anpil nan enfòme ak sansibilize kominote yo, pote sekou ak asistans bay moun ki viktim yo. An nou di, nan sove lavi moun, bèt epi pwoteje byen ak anviwònman nou. Men, gen moun ki plede pataje nenpòt bagay, tankou foto evènman ki pase deja, swa isit an Ayiti oswa nan lòt peyi, oubyen yo voye mesaj ki pa laverite.

Youn nan mesaj ki pi kouran depi 2 lane konsa, se lè yo anonse “Wakin”, ki se non kreyòl siklòn “Joaquin”, pral frape Ayiti. Anpil moun ki swiv aktyalite etone pou wè konbyen fwa mesaj sa defile sou rezo sosyo yo deja. Menm gen moun k ap poze kesyon pou konnen “Kisa mo sa ye ? Eske se yon siklòn toutbon oubyen yon mesaj movèz fwa ? Si se yon siklòn vre, konbyen fwa li gen pou l pase sou peyi a ?”

Avrèdi, gen yon siklòn ki te rele “Joaquin/Wakin” nan lane 2015. Li te pase nan rejyon Karayib la nan finisman mwa septanm pou rive komansman mwa oktòb. Si nou vle, nou kapab al gade jounal anliy Alterpresse, konsa n ap wè jan “Joaquin” te lakòz lapli ak gwo van nan peyi a, san li pa te rive sou nou dirèk dirèk. Li te frape plizyè peyi nan rejyon an. Tcheke jounal franse Le parisien, n ap wè.

Pou nou kapab konnen lis non siklòn ki ka rive nan rejyon nou an, soti ane sa a pou rive jous 2022, nou mèt ale sou sit NHC, ki an angle, epi gade tablo ki konsène nou an : “Atlantik, lanmè Karayib ak Gòlf Meksik”.



Tanpri, ede nou kwape fòm mesaj sa yo sou rezo sosyo yo. Tout sitwayen, fanm kou gason, ki kwè nan ranfòse kominote yo sitou kont malè pandye, fè mesaj sa pase bay kontak nou epi nan gwoup nou ladan yo.
Mèsi !

Anpil fwa, moun ak anpil sit propagann itilize medya sosyal pou fè bri kouri ak pawòl anpil. Nou pa ka di aklè ni kiyès yo vize, ni ki misyon yo. Men se voye monte y ap fè. Dapre espesyalis nan zafè meteyo, se chak 6 lane yo retounen ak yon non siklòn. Yo ka pa menm itilize yon non ankò si siklòn nan te fè anpil dega nan kèk kominote. Tankou “Joaquin/Wakin” nan lane 2015, se premye fwa li te pase nan rejyon an, men se dènye fwa tou nou menm n ap wè li, paske “Julian” gentan ranplase li nan lis 2021 an.

Erdesson Ersly Cossier
CDC-CDGRD Nord

Les arbres, une arme 100% biologique pour atténuer les conséquences liées au changement climatique

Les arbres sont considérés comme l’une des armes 100% biologiques pour lutter contre les changements climatiques. Actuellement, il y a environ 3000 milliards d’arbres sur la planète mais avant sans les activités humaines, il y avait environ 6000 milliards d’arbres. Une quantité assez suffisante pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre sur la planète. Dans une étude publiée dans le magazine Science, ils ont fait le calcul : il faudrait 1200 milliards d’arbres. Soit 900 millions d’hectares de forêt, qui viendraient s’ajouter aux 2,8 milliards d’hectares actuels. Cette quantité d’arbres pourrait absorber deux tiers du dioxyde de carbone (CO2) produit par l’homme depuis l’ère industrielle.

Le principal accusé dans tout ça est le dioxyde de carbone (CO2), il est le responsable de tous ces dérèglements au niveau du climat. Il y a d’autres gaz à effet de serre mais le CO2 est le gaz le plus en évidence. Les arbres ont un fonctionnement naturel qui consiste à absorber le CO2 que nous émettons dans la nature et libérer de l’oxygène que nous voulons pour respirer. Chaque année, la végétation terrestre absorbe 120 milliards de tonnes de CO2 atmosphérique lors de la photosynthèse.

Pour lutter contre les changements climatiques, la meilleure solution efficace et efficiente consiste à réduire et même arriver à atteindre le niveau zéro carbone au niveau de l’atmosphère. Par ailleurs, en attendant le niveau zéro carbone auprès des émetteurs de CO2 comme les grandes entreprises multinationales, les arbres peuvent atténuer les impacts de ce phénomène sur la planète.

Donc, vous avez intérêt à planter des arbres pour continuer à lutter contre les changements climatiques dont les conséquences sont transversales et mondiales.

Note de presse – 13 Octobre : Journée internationale de la Réduction des Risques de Catastrophe (RRC)

Le thème retenu par la coopération internationale pour cette journée mondiale est le suivant : « La gouvernance des risques de catastrophe ». Ce thème oblige les autorités à agir en se fondant sur des bases scientifiques et en mettant en place des stratégies nationales et locales contre tous les types de menace que ce soit naturelle ou anthropique.

La gouvernance des risques de catastrophe ne se limite pas seulement au niveau des autorités étatiques d’un gouvernement mais de toutes les couches de la population pour avoir ce qu’on appelle une gouvernance intégrée. Lors de la prise de décision, il faut prendre en compte le Partenariat Public Privé (PPP) et aussi les intérêts de la société civile. Par rapport au niveau de la vulnérabilité d’Haïti face aux risques de catastrophe, une stratégie de gouvernance intégrée aura un impact positif dans la construction de la résilience du pays. Ces cent dernières années, une centaine de catastrophes ont causé la mort à plus de 250 000 personnes, des pertes et dommages matériels énormes, notamment au niveau du logement, de l’agriculture et des infrastructures.

En termes de dispositif pour une meilleure gestion des risques de catastrophe en Haïti, la Direction Générale de la Protection Civile a publié récemment le plan national de gestion des risques de catastrophe. Cet outil est un grand pas pour le Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD) et il va apporter une grande contribution dans le cadre de la gouvernance des risques dans le pays.

La prévention des risques de catastrophe en Haïti ne va pas se faire seulement avec les actions entreprises par les autorités étatiques mais aussi avec toutes les actions quotidiennes tout en évitant de s’exposer à des dangers. L’AGERCA vous invite à avoir un comportement responsable à l’égard des menaces notamment celles qui sont naturelles car elles sont beaucoup plus dévastatrices. On a besoin de la collaboration de tout le monde pour augmenter le niveau de résilience d’Haïti notamment les médias, les influenceurs et les leaders religieux pour partager les informations de sensibilisation contre les risques de catastrophe. Alors, agissons ensemble !

C’est quoi le changement climatique et quelles sont ses conséquences et les actions à entreprendre ?

Assurément, vous avez entendu parler du changement climatique, soit à la radio, la télé ou dans une conférence liée à la gestion des risques et des désastres. Le changement climatique est une thématique transversale, elle peut affecter tous les secteurs au niveau national et international. C’est pour cette raison que tout le monde a un rôle oceanà jouer, petit qu’il soit, pour lutter contre ce phénomène.

Définition du changement climatique

Selon la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) on entend par « changements climatiques » des changements de climat qui sont attribués directement ou indirectement à une activité humaine altérant la composition de l’atmosphère mondiale et qui viennent s’ajouter à la variabilité naturelle du climat observée au cours de périodes comparables.

Comment se manifeste le changement climatique ?

Dans le 5e rapport du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), ils ont conclu que le changement climatique est réel et les activités humaines en sont la cause principale. Pour bien comprendre la manifestation du changement climatique, il faut s’intéresser au phénomène de l’effet de serre. Ce dernier est un phénomène tout à fait naturel et il se manifeste ainsi :
Quand les rayons infrarouges de la lumière du soleil frappent la terre, il y a un réfléchissement de ce rayonnement vers le ciel. Alors, les gaz à effet de serre qui se trouve dans l’air retiennent une partie de ces rayons infrarouges qui se redirigent vers le ciel, ce qui contribue à la réchauffer. Ce phénomène est naturel et normal pour favoriser la vie sur terre. Les activités humaines comme la déforestation, la combustion des pétroles et du gaz pour ne citer que ceux-là, ont déréglé cette mécanique. Ces activités ont augmenté la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et réchauffent la terre à une vitesse incontrôlable.
Toutes nos actions quotidiennes ou presque émettent des gaz à effet de serre et les conséquences de ces actions sont très graves sur les conditions de vie sur la terre.

Conséquences du changement climatique

Tout le monde est concerné par le changement climatique et ses conséquences sont mondiales. Voici quelques conséquences liées à ce phénomène :

  1. L’affectation de la production agricole et alimentaire ;
  2. L’augmentation de la température avec des vagues de forte chaleur et de froid ;
  3. L’élévation du niveau des mers ;
  4. L’augmentation de la fréquence et l’intensité des phénomènes cyclonique et sécheresse ;
  5. La disparition de certaines espèces ;
  6. La fonte et le recul des glaciers ;
  7. L’acidification des mers ;
  8. L’augmentation de la concentration de gaz à effets de serre ;
  9. La disparition de certaines îles comme les îles Maldives de l’océan indien ;
  10. La submersion de certaines grandes villes côtières comme Miami ;
  11. L’augmentation des feux de forêt ;
  12. Entre autres.

Luttons ensemble contre le changement climatique

Dans le but d’observer sous la loupe ce phénomène pour faire des analyses techniques et approfondies, les Nations Unies ont créé en 1988 le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Il y a beaucoup d’initiatives mondiales pour lutter contre le changement climatique comme le sommet mondial sur le climat. En plus de tout ça, les initiatives personnelles peuvent avoir de grande contribution dans cette lutte combien importante pour l’avenir du monde. Voici quelques actions simples qui peuvent avoir une grande contribution dans cette lutte :

  1. Prioriser le co-voiturage ;
  2. Économiser l’électricité en évitant de laisser allumer sans utilisation les appareils électroniques ;
  3. Éviter ce qui est jetable ;
  4. Faire du recyclage ;
  5. Réduire la quantité de déchets produite à la maison et dans l’entreprise ;
  6. Éteindre le moteur de la voiture en cas de stationnement ;
  7. Effacer les données électroniques comme les courriels non désirables car les centres de stockage des données sont des grands pollueurs ;
  8. Entre autres.

Bulletin météo du 21 au 23 Août 2020 ☔⛅☁☔ + Information sur la tempête tropicale Laura

Une Onde Tropicale 🌀 localisée dans le canal de la Mona caractérise les conditions du temps des régions des Grandes Antilles aujourd’hui. Cette situation combinée avec les effets locaux pourrait accoucher quelques averses de pluies ☔🌧️ et des orages ⛈️🌩️ épars sur certains départements du pays au cours de la nuit.

Par ailleurs, la 13ème dépression tropicale de la saison s’est transformée ce matin en une Tempête tropicale nommée LAURA qui est localisée actuellement à 335 KM à l’Est des petites Antilles. Etant dans une trajectoire Ouest le Centre de la perturbation devrait côtoyer les côtes Nord d’Haïti d’ici Dimanche.

L’UHM suit attentivement le déplacement de la Tempête LAURA en vue d’alerter les instances concernées ainsi que la population toute entière de l’évolution de ce système.

Prévision pour Haïti

✅ Temps clément ce matin ;
✅ Ensoleillé 🌤️☀️, venteux 🌬️💨 au cours de la journée ;
✅ Développements nuageux ☁️🌥️ en fin d’après-midi et en soirée ;
✅ Tmax 🌡️ comprise entre 32 à 36 degrés Celsius ;
✅ Tmin 🌡️ comprise entre 21 à 26 degrés Celsius ;
✅ Quelques activités de pluies accompagnées des orages épars ⛈️⛈️ sont possibles sur le Nord-ouest, le Centre, l’Artibonite, l’Ouest, les Nippes, le Sud et la Grand-Anse en fin d’après-midi ou en soirée.

Tendance pour les deux prochains jours :

Samedi : Beau temps en journée avec une un début de dégradation en après-midi à l’approche de LAURA.

Dimanche : Des cellules convectives profondes et très puissantes des bandes périphériques de la Tempête Tropicale LAURA lors de sa montée au niveau de l’Atlantique Nord pourront occasionner des fortes pluies orageuses et des vents forts pouvant provoquer des inondations sévères et des conditions de grosses mers 🌊 sur toutes les régions Nord du pays en après- midi et en soirée.