AGERCA – Haiti : Rapport de situation #9 du tremblement de terre dans le Sud de la Protection Civile

Signalées disparues, 24 personnes (4 enfants et 20 adultes), coincées à Pic Macaya, ont été retrouvées en vie une semaine après le tremblement de terre. Elles ont été transportées par hélicoptère à Camp-Perrin (Sud) pour être soignées. Elles ont reçu une assistance alimentaire et des kits hygiène.

Les répliques continuent de secouer le Grand Sud, dont une nouvelle de magnitude supérieure à 4, survenue, le dimanche 22 août en soirée, à quelques kilomètres de Baradères. Depuis le tremblement de terre du 14 août 2021, au moins 600 répliques, selon des scientifiques présents en Haïti, ont été enregistrées dans la région, provoquant, pour les plus importants, des mouvements de panique au sein de la population. Aux Cayes (Sud), certaines rues sont occupées, voire bloquées par moments, par des personnes qui ont peur de regagner leur domicile.

Le ministère des Travaux publics, Transport et Communication (MTPTC), poursuit les opérations de déblaiement et de ramassage des débris principalement dans le département du Sud. Au moins 4 communes ont été déjà touchées Maniche, Camp-Perrin, Cavaillon, les Cayes où des dizaines de milliers de mètres cubes de débris sont déjà enlevées.

Ces dernières 48 heures, plusieurs opérations d’acheminement et de distribution de l’assistance humanitaire n’ont pas pu être complétées en raison de certaines contraintes sécuritaires et logistiques. Le Centre d’opérations d’urgence national (COUN) appelle les acteurs humanitaires à une meilleure planification de ces opérations et demande la collaboration de toutes et de tous pour permettre aux communautés affectées de bénéficier de l’aide qui leur est destinée.

Actions entreprises

Coordination et information du public

Le COUN amorce encore plus la nouvelle étape de sa stratégie de distribution de l’aide. Celle-ci est coordonnée sur le terrain par les mairies, les conseils d’administration des sections communales et les structures de Protection civile dont ils ont la charge. Des hélicoptères de l’Armée américaine et des Nations Unies, des bateaux, des camions et des véhicules de terrain sont mobilisés à cet effet.

Cette opération d’envergure sera menée par la direction générale de la Protection civile (DGPC), de concert avec la Police nationale d’Haïti (PNH), dans les communes et sections communales, y compris les localités reculées ou isolées, où les besoins prioritaires persistent. Elle bénéficie également de l’appui d’OCHA et de l’USAID.

Recherche et Sauvetage

Un des groupes de sapeurs-pompiers du Cap-Haïtien (Nord) a bouclé ses opérations dans le Sud, le lundi 23 août 2021. La veille, l’équipe des sapeurs-pompiers de Jacmel (Sud-Est), sur place depuis le lundi 16 août, avait également mis fin à sa mission, aux Cayes, à Camp-Perrin et à Ducis (Sud). Le même jour, un groupe spécialisé de sapeurs-pompiers colombiens avait officiellement terminé ses interventions en Haïti. Parmi les équipes de sauvetage nationales, deux équipes sont toujours dans le Sud pour la poursuite des opérations de recherche et de sauvetage.

Sauvetage – Signalées disparues, 24 personnes (4 enfants et 20 adultes), coincées à Pic Macaya, ont été retrouvées en vie une semaine après le tremblement de terre. Elles ont été transportées par hélicoptère à Camp-Perrin (Sud) pour être soignées. Elles ont reçu une assistance alimentaire, des kits de cuisine et des kits hygiène fournis par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et Impact. Un agronome travaillant dans la zone a lancé l’alerte ayant permis à des institutions présentes sur place de mener cette opération.

Assistance à la population

Depuis le début de la gestion de la réponse, la DGPC a reçu et distribué des produits alimentaires, des produits d’hygiène, des matelas, des lampes solaires, de l’eau, des masques, des réservoirs pliables et d’autres produits. Les biens distribués par le COUN proviennent de l’entrepôt d’urgence et de dons en provenance de la République dominicaine, du Venezuela, du Mexique, de la Colombie, du Japon, du Chili, du Panama, du Costa Rica, de l’Espagne, du Brésil et l’Argentine. D’autres pays appuient plusieurs secteurs impliqués dans la gestion de l’urgence.

Les COU national et départementaux, qui sont activés, ont demandé aux acteurs humanitaires de se regrouper pour distribuer des quantités plus consistantes de biens et éviter ainsi de créer des frustrations en attirant un nombre de personnes affectées de loin plus important que la quantité de produits disponibles pour distribution.
Les informations en provenance des départements commencent à offrir une vue globale de l’assistance. Néanmoins certains acteurs, institutions ou particuliers, continuent de faire cavalier seul, en contournant les structures de coordination.

Abri temporaire – Le PADF a distribué 305 bâches et 100 lampes de poche à Chardonnière et Port-à Piment (Sud). À Chantal (centre-ville, 1re section communale Fond-Palmiste…) la Croix-Rouge haïtienne a remis un lot de biens comprenant une couverture de laine, des produits d’hygiène en sceau, une bâche, un jerrycan et des ustensiles de cuisine à 61 familles. Pour sa part, le CRS a un stock de bâches et de kits de cuisine capables de couvrir les besoins de 2 500 familles à Camp-Perrin, Maniche et Cavaillon (Sud).

Eau, assainissement et hygiène – La Direction nationale de l’eau potable et de l’Assainissement (Dinepa) a reçu 500 caisses d’eau et de boissons gazeuses de la compagnie privée Tropical SA. Son office régional (Orepa Sud) distribue de l’eau potable par camion, avec l’appui de l’Unicef.

Une autre compagnie privée, Culligan, a fait un don de 11 camions d’eau répartis entre différentes mairies de la région affectée. Le PADF a distribué 800 caisses d’eau et 5 kits sanitaires à Chardonnière et Port-à Piment.

JPHRO/CORE a distribué 481 kits d’urgence pour femmes, hommes et enfants à Cavaillon et Saint Louis du Sud. CRS va bientôt fournir des produits d’hygiène à 2 500 familles à Camp-Perrin, Maniche et Cavaillon (Sud).

Nourriture – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué 1 250 rations cuites dans différents hôpitaux de la région du Sud et 300 plats chauds dans la commune de Port Salut. Le PAM a également distribué de l’argent à 731 familles.

Santé

Le secteur santé a organisé, le dimanche 22 août, sous l’obédience du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) une réunion avec l’ensemble des partenaires intervenant dans la réponse sanitaire. Le ministère guide ces derniers et oriente leurs appuis vers les endroits où les besoins sont plus criants.

L’hôpital Immaculée Conception (HIC) et OFATMA des Cayes ont reçu des intrants médicaux de l’Unicef, pour la prise en charge des victimes du séisme. C’est le cas également de 8 autres structures sanitaires.

Infrastructures

Ramassage des débris – Le MTPTC poursuit les opérations de déblaiement, principalement dans le département du Sud. Au moins 4 communes ont été déjà touchées. Il s’agit de Maniche, Camp-Perrin, Cavaillon et les Cayes (opérations toujours en cours). Un important dispositif est mis en place pour accélérer le processus. Il dépend de la disponibilité de 2 500 gallons de carburant pour fonctionnent chaque jour.

Eau et assainissement – La Dinepa multiplie les interventions pour rendre l’eau potable disponible dans les zones où ses réseaux ont subi des dommages. Une mission de 40 membres de la Sécurité civile française est arrivée ce mardi au centre d’opérations d’urgence départemental du Sud pour appuyer les actions en matière de traitement d’eau.

Télécommunications – Le COUD du Sud est désormais doté d’un système satellitaire facilitant l’accès à Internet, grâce à un appui de Télécoms sans frontière.

Assistance humanitaire – Internationale

Ces dernières 48 heures, le COUN a reçu un appui de l’Espagne et du Brésil.

Recommandations

  • Accélérer l’acheminement de l’aide humanitaire venant de Port-au-Prince vers le Grand Sud et étendre sa distribution à toutes les communes et sections communales affectées par le séisme du 14 août, en se procurant les ressources logistiques adéquates.
  • Conduire l’évaluation des bâtiments dans les délais raisonnables en vue de permettre aux membres de la population de regagner leur domicile.
  • Mettre en commun les ressources pour effectuer des distributions massives et planifiées afin d’éviter des situations de tension et de frustration de la part des personnes sinistrées.
  • Renforcer la présence des agents la PNH et des volontaires de la Protection civile pour améliorer la sécurité et garantir la réussite des distributions.
  • Renforcer la présence des secteurs au COUD afin de permettre une meilleure coordination avec les partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.