AGERCA – Haiti : Rapport de situation #3 du tremblement de terre dans le Sud de la Protection Civile

Faits saillants

Un séisme de magnitude 7.2 a été enregistré, ce samedi 14 août aux environs de 8h 30, dans la région Sud du pays. Le tremblement de terre a eu lieu à 13 km au sud-sud-est de Petit Trou de Nippes, département des Nippes, à 10 kilomètres de profondeur. Il a été suivi d’autres répliques.

Le bilan humain du tremblement de terre est passé en début de journée du 15 août à 724 morts : 500 dans le Sud, 100 dans la Grand’Anse, 122 dans les Nippes et 2 dans le Nord’Ouest. Plus de 2 800 blessés sont enregistrés dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse.

Les premières interventions, menées tant par les sauveteurs professionnels que par des membres de la population ont permis d’extraire de nombreuses personnes des décombres. Les hôpitaux continuent de recevoir des blessés.

Au niveau de l’habitat, 7 369 maisons sont détruites et 4 852 maisons endommagées dans les 3 départements les plus affectées (Sud, Grand ’Anse et Nippes). De nombreux bâtiments publics (hôpitaux, écoles, hôtels, églises, entreprises privées…) ont subi des dommages ou se sont effondrés.

Plus de 14 000 familles sinistres déjà enregistrées dans les 3 départements les plus touchés, alors que les évaluations se poursuivent.

La population de Pestel est confrontée à un besoin urgent d’eau, tant pour la boisson que pour d’autres usage.

Les équipes de la Protection civile sont à pied d’oeuvre à travers tous les départements mais surtout ceux les plus affectés. La Direction de la Protection Civile (DPC) invite la population à garder son calme et à ne pas se fier aux rumeurs.

Situation météorologique

Le pays est en vigilance jaune depuis ce dimanche matin face aux menaces de fortes pluies et de forts vents que pourrait occasionner le passage de la tempête tropicale Grace dans le Nord d’Haïti au cours de la nuit de lundi à mardi.

Ce système pourrait toucher d’autres régions du pays et donner lieu à des rafales de vents sou-tenus et spontanés, ainsi que des averses orageuses pouvant cumuler entre 75 et100 millimètres de pluies par endroits dans les plaines, et jusqu’à 150 millimètres sur les hauteurs, notamment au niveau de la presqu’île du Sud. Des conditions de grosses mers sont également prévues sur la côte Nord.

Dimanche en milieu de journée, le centre du cyclone se trouvait au sud de Porto Rico et s’apprêtait à traverser la République dominicaine au cours de la nuit et durant la journée de lundi. En Haïti, le temps était nuageux dans la Grande-Anse mais peu nuageux sur les autres départements. Les alizés restent variables à faibles sur tout le territoire national.

Actions entreprises

Les aires Coordination, Information et analyse et Information du public du centre d’opérations d’urgence national sont activées depuis samedi matin. La mobilisation a été effective dès la réception des premières informations concernant l’impact et la permanence est décrétée. La communication est maintenue avec la hiérarchie du Système national de gestion des risques de désastre, ainsi que les coordinations départementales de gestion des risques de désastre.

Une équipe multidisciplinaire a été constituée pour assurer l’évaluation rapide des dégâts.

L’Aire Information du public, aidée par les équipes départementales, continue de diffuser les informations actualisées et utiles pour la population, au fur et à mesure que les données de terrain remontent. Elle assure une forte présence sur les nouveaux médias, relayés par les médias traditionnels.

Une conférence de presse s’est tenue dimanche à la mi-journée au Centre d’opérations d’urgence national, sur l’état de la situation et les dernières dispositions gouvernementales.

Des agents et brigadiers de la Protection civile sont déployés sur le terrain pour les premières évaluations, tandis que des équipes spécialisées conduisent des opérations de recherche et sauvetage au niveau des départements les plus impactés.

Une équipe de 55 techniciens du Ministère des Travaux publics, Transports et Communication (MPTC), de brigadiers de la Protection civile et de militaires ont été dépêchés pour participer aux opérations de recherche et de sauvetage dans le Sud.

Le Ministère de l’Environnement a procédé au déploiement de 30 agents environnementaux répartis dans les trois départements les plus touchés. Il a mis à disposition de deux chargeuse-pelleteuse (backhoe loader), 2 camions-bascules, 1 compressif et des opérateurs en vue d’assurer la gestion des débris/décombres dans les Nippes et la Grand’Anse ;

Quatre points de rassemblement sont actuellement gérés dans la ville des cayes : terrain Gabion, place d’armes des Cayes, terrain Papa Numa et église Mormon. Des évaluations sont en cours pour enregistrer le nombre de personnes dans ces points de rassemblement.

Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) appelle les citoyens à faire don de leur sang pour faciliter l’apport de soins aux victimes.

Plusieurs hôpitaux privés ont mobilisé leurs structures pour accueillir gracieusement les per-sonnes blessées dans le tremblement de terre, qui leur seront référées. C’est le cas du réseau hospitalier DASH et de l’hôpital Adventiste, qui se trouve à Diquini 63, dans la commune de Carrefour. Ce centre a ouvert ses portes pour offrir des soins aux blessés graves.

L’Organisation panaméricaine de la Santé a annoncé que des fournitures et équipements vont être préparés pour répondre aux besoins sanitaires les plus urgents des personnes touchées par le séisme. Une équipe d’experts a été entre temps déployée dans les régions touchées pour l’évaluation des dégâts et des besoins

Une équipe de Médecins sans frontières (MSF) France est déployée à Jérémie dotée d’un kit pour la prise en charge de 200 blessés. MSF Belgique a de son côté organisé, dans son local à Port-au-Prince, une collecte de sang en collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine. Une équipe de MSF Belgique, qui comprend 12 médecins, est déployée dans le Sud avec 12 médecins.

Par ailleurs, un camion de MSF est parti avec des intrants médicaux en support à hôpital Immaculée des Cayes, mais aussi à Port-Salut et à Port-à-Piment.

Recommandations

Poursuivre l’évaluation des dégâts sur le terrain et renforcer les équipes départementales notamment au niveau des départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse ;

Poursuivre la prise en charge des blessés au niveau des centres hospitaliers ;

Poursuivre les opérations d’information du public à travers les médias traditionnels et les médias sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.