AGERCA – Haiti : Rapport de situation du tremblement de terre dans le Sud de la Protection Civile

  1. Un séisme de magnitude 7.2 a été enregistré, ce samedi 14 août aux environs de 8h30 du matin, dans la région Sud du pays. Le tremblement de terre a eu lieu à 13 km au sud-sud-est de Petit Trou de Nippes, département des Nippes, à 10 kilomètres de profondeur. Il a été suivi d’autres répliques. La première secousse a été ressentie à travers tous les départements géographiques du pays, selon les informations remontées par les structures de Protection civile.
  1. Le bilan du tremblement de terre a augmenté  et est passé à 227 morts, dont 158 dans le Sud des centaines de blessés et de disparus. Les premières interventions, menées tant par les sauveteurs professionnels que par des membres de la population ont permis d’extraire de nombreuses personnes des décombres. Les hôpitaux continuent de recevoir des blessés.
  1. Les opérations de recherche et sauvetage et la prise en charge des blessés sont pour l’instant la priorité. La direction générale de la Protection civile appelle toutefois la population, très solidaire, à prendre les précautions nécessaires et ne pas se mettre en danger.
  1. Plusieurs bâtiments sont détruits ou endommagés, de nombreuses maisons ont les murs fissurés. Les départements les plus concernés sont le Sud, les Nippes et la Grand’Anse. Les évaluations du bâti se poursuivent sur le terrain.
  1. La route nationale #7, reliant les Cayes et Jérémie, est coupée à hauteur de la rivière Glace en raison d’un glissement de terrain provoqué par le tremblement de terre.  Une opération est en cours pour rétablir la circulation.
  1. La direction générale de la Protection Civile rappelle que ses équipes sont à pied d’œuvre et sont en train de se mobiliser à plein effectif dans les départements les plus affectés (Sud, Nippes et Grand’Anse) pour venir en aide aux victimes et poursuivre les opérations. Elle invite la population à garder son calme et à ne pas se fier aux rumeurs.

Pour savoir quoi faire en tremblement de terre, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.